• Vous vous souvenez en novembre dernier du massif de la lanterne que je vous ai présenté en novembre dernier.

    euonymus alatus compactus (1) (fusain ailé), cotinus coggygrio lilla nana (2), spirea thumberfii 'fujiro pink' (3), en bleu aster ezo murasaki (4),   bruyère (5), graminée (6), piéris (7), le camélia (8) , rosier liane (9) carex  (10).

    le massif de la lanterne

    En décembre, c'était un fouillis de feuilles 

    C'est là que l'on voit combien il est difficile d'avoir un jardin attrayant en toutes saisons

     En janvier sous la neige, il est compliqué d'apercevoir les végétaux

    Il n'y a plus de feuilles ou presque. On peut apercevoir devant la lanterne la Spirea thumberfii 'fujiro pink' qui, déjà, prépare son printemps, le piéris ne perd pas ses feuilles même si beaucoup ont grillées à cause de l'été (je vais devoir le nettoyer) ni les camélias qui prépare eux aussi leur floraison.

     Le carex a un peu jauni mais lui aussi est toujours présent. Derrière le cotinus, le feuillage gris de l'herbe au curry est un peu mou.

    Heureusement que le demi-cercle en fer forgé est là, pour que l'on puisse voir la limite du massif, sinon je pourrai marcher dessus.

     En premier plan, c'est la bruyère qui est en vedette même sous la neige, elle commence à fleurir. La petite rivière permet de conserver un peu d'animation ainsi que les quelques petites décorations en pierre et en fonte qui ne s'abîment pas

     Le massif de la lanterne sous la neige Le massif de la lanterne sous la neige

     A suivre...


    7 commentaires
  • Il y a quelques jours, je vous ai montré un petit croque-neige. Un charmant crocus qui bravant les intempéries montrait le bout de ses feuilles alors que le jardin était recouvert de son manteau blanc.

    La neige a fondu et quelle surprise ! Ce n'est pas un, mais des dizaines de ces charmants crocus qui parsèment déjà mon jardin. 

    Je les ai planté au début de l'automne, ils faisaient partie d'une commande faite chez Promesse de fleurs en août dernier. Pour l'instant ce ne sont que de petites perles jaunes d'or mais dès qu'il fera un peu plus de soleil, ce seront comme de ravissants boutons d'or. Je les attends avec impatience.

    S'ils se plaisent ils devraient se naturaliser et s'étaler. Le sol doit être frais et drainé pour un bon résultat. Ils fleurissent dès février donc en même temps que les perce-neiges. 

    Il s'agit de Crocus ancyrensis - Crocus d'Ankara

    perles jaunes

     perles jaunes

    J'espère pouvoir vous les montrer en fleurs bientôt. A suivre...


    8 commentaires
  • Jeudi dernier, j'ai pris un peu de temps pour aller dans un quartier que j'ai toujours beaucoup aimé et où je traînais souvent lorsque j'étais plus jeune. Le parc des Tuileries à Paris.

    Il faisait doux même s'il restait encore un peu de glace dans les bassins, la neige avait fondu. La lumière était magnifique. Il y avait peu de monde. J'en ai profité pour faire quelques photos avec mon téléphone portable.

    Je partage avec vous mes instants parisiens

    Instants parisiens 

    Instants parisiens Instants parisiens Instants parisiens

     

    Instants parisiens Instants parisiens

     

    Instants parisiens Instants parisiens Instants parisiens

    belle journée


    12 commentaires
  • Il fait très gris dehors et ces petits perce-neige poussaient dans un coin caché du jardin. Sur mon buffet je peux les admirer sans me mettre à genoux.

    Précieux perce-neige

     Bon dimanche

     


    8 commentaires
  • Pour la 7ème année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) nous invitent à participer au comptage national des oiseaux des jardins.

    Il s’agit d’une opération nationale durant laquelle nous sommes invités à compter durant 1h les oiseaux de son jardin ou d’un parc public pendant le dernier week-end de janvier.

    Chaque année ces données vont s’ajouter à celles des années précédentes pour permettre d’en apprendre d’avantage sur ces « oiseaux communs ».

    Comment faire ?

    Il n’est pas nécessaire d’être un expert, il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

    • Choisir un jour d’observation, samedi 26 ou dimanche 27 janvier, et un créneau d’1h, idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes et les oiseaux plus actifs ;
    • Trouver un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, à la ville ou en campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation ;
    • Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Pour les reconnaitre plus facilement, des fiches sont disponibles sur le site de l’Observatoire ainsi qu’une fiche d'aide au comptage
    • Transmettre les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr.

     

    J'ai observé  ce samedi de 10h30 à 11h30 dans mon jardin de poche : 

    1 accenteur mouchet - 3 mésanges bleues - 1 mésange huppée -  2 mésanges charbonnières - 1 rouge gorge - 1 merle - 2 perruches à collier - 1 pinson - 3 étourneaux

    A votre tour !

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires