• Avant que petit à petit se mette en place ma décoration pour le Noël 2019, je fais un retour arrière vers tous les Noël que j'ai passé avec vous, qui me lisez. Vous vous en souvenez peut être ?

    Ce n'est pas toujours simple d'inventer de nouveaux décors pour Noël. J'ai une boite de décorations dorées, une de blanches, un peu de rouges, peu de bleues, des choses naturelles comme des pommes de pins et des choses en bois. Je possède ces décorations depuis de nombreuses années, certaines étaient déjà sur mon sapin lorsque j'étais enfant. Je pioche dans ma collection de pot en porcelaine, en faïence et j'ai pleins de bougeoirs. Chaque année j'achète juste quelques petites choses que je mélange à mon stock. Puis, je cherche des petites branches, j'utile les bûches du bois de chauffage, de la mousse récoltée en bord de chemin, et des bougies. Le plus cher finalement ce sont les fleurs fraîches alors selon mon budget de l'année j'en ai plus ou moins.

    Quel Noël avez vous préféré ?

    Noël 2012

    Mes Noël avec vous

     Noël 2013

    Mes Noël avec vous

    Noël 2014

    Mes Noël avec vous

    Noël 2015

    Mes Noël avec vous

    Noël 2016

    Mes Noël avec vous

    Noël 2017

    Mes Noël avec vous

    Noël 2018

    Mes Noël avec vous

    Et demain, vous découvrirez mon thème pour 2019 


    21 commentaires
  • Je dis Magnificum car je le trouve sublime. Mais je ne sais pas comment s'appelle ce géranium vivace.

    Ses feuilles sont joliment découpées. Sa fleur est rose avec un coeur blanc, il grimpe à 1,20 m environ et s'étale bien. En juin, il se faufile dans mon Acer palmacetum. Cela donne l'impression que le petit érable fleurit.

    Magnificum !

    Le voici aujourd'hui, il s'étale au pied de l'érable japonais et se pare de couleurs chaudes et flamboyante. C'est une merveille !

    C'est qui selon vous ?


    6 commentaires
  • On se sent bien dans le Jardin de Pantoufle, Marie nous a, une nouvelle fois, invité à une ballade sensorielle. J'aime ces promenades, sens en éveil. A mon tour de la suivre et de vous entraîner dans mon voyage. Couvrez vous ! le fond de l'air est frais et humide.

    La vue

    La moindre lumière et les couleurs explosent. Je me réchauffe. Rouges, oranges, jaunes, ... toutes les couleurs de l'automne me font vibrer et sont les bienvenues dans mon jardin de poche.

    Les 5 sens en automne Les 5 sens en automne

    Les 5 sens en automne

    Le goût

    Les petits fruits de mes arbustes régalent mes amis piafs. Le restau-piaf est ouvert mais ils trouvent encore dans mon jardin de quoi se régaler. Ils vont prendre leur temps pour les déguster. Voyons si j'étais piaf gourmand et affamé ! Qu'est ce qui me ferait le plus envie ? Des graines de tournesol qui craquent sous le bec ou bien des fruits bien juteux aux couleurs appétissantes. A moins que je ne préfère quelques vers qui se glissent entre les feuilles mortes tombées au sol et qui couvrent les massifs. 

    Les 5 sens en automne Les 5 sens en automne

    L'odorat

    L'automne sent bon les champignons, la mousse, les feuilles mortes et la terre mouillée et fraîche. Il suffit de fermer les yeux et de respirer pour s'enivrer de ces senteurs. C'est aussi l'odeur d'un bon petit plat préparé par Eliane qui a lui seul séduit tous mes sens.

    Les 5 sens en automne

    Le touché

    La douceur d'un calin de Gribouille blottie contre moi, son ronron apaisant. Elle est heureuse de pouvoir dormir sur mes coussins, plaids ou couettes. Ma main frôle mes plantes doudou.

     Les 5 sens en automne       Les 5 sens en automne

    L'ouïe

    Polisson, les fifi et mon ami Jonas ont trouver refuge dans mon jardin. J'entend leur chant joyeux dès que j'ouvre les fenêtres de ma maison sur le jardin. Les entendre me remplit de bonheur. L'eau coule doucement dans la petite rivière. 

    Les 5 sens en automne   Les 5 sens en automne

    Les 5 sens en automne

    Tout va bien dans le petit monde du jardin de Patou. 

    Entrez dans le monde du Chat Vert. Promenez vous dans le Vieux clos. Respirez l'automne de Cagouille's Garden

    Découvrez les trésors qui se cachent Au chas fouineur. C'est tout simplement le bonheur 


    11 commentaires
  • Certains de mes jolis arbustes n'ont plus de feuilles mais je les trouve beaux ainsi tout nus

    Le Prunus 'Kojo no mai' montre des branches fines toutes tortueuses un peu argentées. Il est gracieux et paraît fragile. J'ai dû le déplacer cet automne. En effet, en plein soleil, les feuilles ont grillé pour sa première année au jardin. Il est maintenant à la mi-ombre dans un sol qui restera frais mais supportera-t-il l'humidité de l'hiver. Je vous en reparle au printemps. J'ai paillé son pied avec du Fibralgo et je lui ai donné du compost lors de la transplantation.

     tout nu

     L'Euonymus alatus 'Compactus' (Fusain ailé nain) dévoile son beau tronc zébré. Il est maintenant bien installé dans mon jardin et il est de plus en plus beau chaque année. Ce petit arbuste a très bien supporté la sécheresse de ces deux dernières années. Il n'a pas grillé une seule feuille. Il est planté à mi-ombre dans un sol frais, c'est peut être la raison de sa bonne santé. Il a supporté également les hivers. Je paille son pied de Fibralgo. Il a quelque chose qui pousse dans sa ramure que je vais devoir retirer.

    tout nu tout nu

     Mes autres arbustes ont encore leurs feuilles, je vous les montrerai un peu plus tard


    14 commentaires
  • Gilles a réussi à prendre en photo un nouveau piaf apparu dans mon jardin de poche. Un coup d'oeil dans notre bible "les oiseaux de France". Cela a été très facile de l'identifier grâce à sa calotte rouge et à sa poitrine colorée de carmin également. Si vous regardez sous son bec paille, vous verrez une tache noire. Ses plumes sont tachetés et ses ailes sont dessinées de bandes plus ou moins foncées. La femelle est davantage tachetée mais n'a pas de rouge sur la poitrine mais il faut se méfier car les femelles âgées en ont. 

    Il s'agit du sizerin flammé.

    Le sizerin flammé habite généralement la toundra septentrionale en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Il aime l'orée des bois d'épicéas (et voilà pourquoi il est chez moi, certainement attiré par mon grand conifère) ou de pinèdes, les bouleaux aulnes et les saules qui poussent dans les tourbières ou près des cours d'eau et aussi dans les parcs et jardins des villes et villages. Il n'est pas rare mais c'est la première fois que je l'observe.

    Il est très souvent avec la horde de Tarin des Aulnes. Il va rester dans nos régions jusqu'à fin mars puis il repartira vers le nord. Il a la particularité de ne pas du tout se préoccuper des humains donc vous pouvez rester pas loin de lui, il s'en moque. Ce qu'il préfère ce sont les insectes mais la mangeoire de graines ne le laissera pas indifférent. Pour faire son nid, il se servira de brindilles, de mousse mais aussi de poils de chien et des plumes.

    Il semble que celui-ci soit une femelle

    le Sizerin flammé

    le Sizerin flammé

    le Sizerin flammé

     Avez vous déjà rencontré ce piaf ?

     

     


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires