• Acer palmatum dissectum garnet

    Voilà un petit arbuste qui revient de loin.

    Planté en automne 2015 près du rhododendron blanc sous le grand conifère, je pensais que c'était la meilleure place pour mon bel Acer palmatum dissectum garnet. Mais voilà ses feuilles ont grillées très vite et celles qui restaient ont été mangées par une bestiole que je n'ai jamais pu voir.

    J'ai donc déplacé mon petit bijou dans le massif de la lanterne mais là encore il dépérissait très vite. 

    Je n'ai pas hésité et je l'ai, une nouvelle fois, déplacé cette fois ci dans le patio au pieds des camélias. Il a passé un beau printemps, refais de jolies feuilles qui aujourd'hui prennent de belles couleurs d'automne. Je pense qu'il est sauvé.

    Cela me donne envie de planter un autre de ces petits trésors à cet endroit protégé du vent, du froid et du soleil par les haies de laurier. 

    L'acer a une préférence pour les terres bien drainées et fraîche voire même humide. Près des camélia, la terre y est neutre même plutôt acide. Ce qui m'étonne c'est que je n'arrose quasiment jamais le patio et que la terre, bien que paillée toute l'année, est assez sèche même si l'hiver elle peut être très humide. C'est le lieu de tous les extrêmes. 

    Je pourrai retirer un ou deux bergénia dont les feuilles sont un peu épaisses. Qu'en pensez vous ? Je trouverai bien un autre endroit pour replanter ces feuilles coriaces.

    Acer palmatum dissectum garnet Acer palmatum dissectum garnet

    Acer palmatum dissectum garnet


  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Octobre à 06:13

    ce sont de vrais bijoux, j'aime beaucoup ces arbustes

    2
    Danielle Ara
    Mardi 16 Octobre à 08:04

    Cet érable du Japon est très mignon mais ne grandira t’il pas trop par la suite ? J’en ai vu qui était assez imposant. J’aime beaucoup la couleur automnale de cet Acer. Bonne journée.

      • Mardi 16 Octobre à 13:17

        C'est un nain. Il n'a pas pris 1cm depuis son arrivée au jardin.  Ouf !  Heureusement.  Bisous 

      • Danielle Ara
        Mardi 16 Octobre à 22:18

        OK

    3
    anne
    Mardi 16 Octobre à 08:26

    ces érables japonais grandissent très lentement .....

    dans mon jardin j'en ai 2 , un en pot , l'autre en terre , ils sont pour le moment petits , 1m. ils sont à l'ombre .

    le gros souci avec les pots c'est leur fragilité par rapport à la sécheresse ambiante. j'ai découvert hier mon érable en pot aux

    feuilles toutes frippées ( alors qu'il s'apprêtait à rougir )  tout simplement parce que depuis 2 jours , j'avais complètement oublié

    d'arroser ses feuilles au jet d'eau  , alors qu'il fait très chaud pour un début d'automne.  Pour le moment il est irrécupérable , il

    ressuscitera ...... l'année prochaine  . frown

      • Mardi 16 Octobre à 13:18

        Oui finalement ils sont bien costauds.  Tu le reverra tout beau l'année prochaine. Bisous 

    4
    Mardi 16 Octobre à 14:00

    J'aime beaucoup les érables du Japon, j'ai celui ci planté depuis 3 ans, effectivement il grandit lentement, le mien retombe déjà pas mal. Il commence à devenir rouge vif.

    5
    Carole Tahar
    Mardi 16 Octobre à 14:01

    Bonjour Patricia! Tu sais à quoi me fait penser cette délicate feuille d' Acer dans ta main? A du corail! La  belle et fragile dentelle des fond marins a des cousins  sur la terre ferme.

    Le risque de supprimer des bergénias (avis tout personnel, je ne suis pas une experte) va peut-être enlever un peu de protection à ton Acer  qui lui maintient , qui sait, un peu de fraîcheur, d'où l'arrosage inutile. Dans le jardin de ma voisine qui a une bordure entière de bergénias le long de sa terrasse,  pour en avoir souvent prélevé des "morceaux" pour en mettre ailleurs, à chaque fois j'ai remarqué la capacité de ce petit méli/mélo de feuilles et racines  à garder un peu d'eau prisonnière dans le creux des feuilles qui ressemblent à un fond d'"entonnoir ", et même en saison hyper sèche comme cette année, il règne un peu d'humidité aux pieds. D'autre part, très souvent, quand je veux donner de "l'air" à certains coins du jardin en enlevant une partie des  plus basses, je me dis très vite; par quoi remplacer ce que j'ai enlevé!!! Finalement, c'est remplacer un "tapis" par un autre "tapis"!  Pour les Acer, je pense une chose certainement un peu infondée, mais...

    Ils ont une réputation de "précieux", ils sont en tout cas vendus ainsi, alors que ce sont des géants ailleurs sans soins particuliers et qu' ils sont capables de faire des forêts entières qui font oublier le petit côté très "zen" pour en admirer le majestueux de leur ampleur. Mais les variétés naines sont peut-être plus fragiles, je ne sais pas.

    Des bises Patricia.

    Carole.

      • Mardi 16 Octobre à 16:05

        Merci carole. Ton expérience est bien précieuse pour moi. Effectivement peut être que ces bergenia apporte un peu de fraîcheur au pieds. Puisqu'il se plaît ainsi je ne vais pas y toucher. Je vais attendre de voir quelques années de plus. Bisous 

    6
    Mardi 16 Octobre à 14:11

    Chouette :) Il méritait bien que tu t'acharnes à le sauver celui là ! Il est sublime...si léger...et justement je trouve le contraste avec les grosses feuilles pataudes des bergénias assez intéressant.

    Bisous

      • Mardi 16 Octobre à 16:06

        Voilà 2 avis contre l'éradication du bergenia. Bisous 

    7
    monique
    Mardi 16 Octobre à 15:31

    il se dresse fierement sur sa tige cet aster aux feuilles finement decoupees et sa couleur est sublime ; il méritait bien toute l attention pour lui trouver la bonne place .et je trouve que le bergenia lui va bien au teint ,c est un beau contraste de forme et de couleur . des bises

      • Mardi 16 Octobre à 16:07

        Tu es la 3eme jardinieres à me conseiller de ne rien toucher. Je me range à vos conseils avisés.  Merci.  Bisous 

    8
    Jeudi 18 Octobre à 06:28

    Un petit bijou, comme tu dis !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :