• La viorne commune de mon jardin de poche a chaque année un grand besoin d'être taillée afin de la contenir. Je suis très heureuse d'avoir sous les yeux ce que je considère être comme un arbre remarquable. Je trouve ce viburnum extraordinaire. Il abrite les oiseaux mais aussi bien souvent ma chaise longue. Etre sous ses branches c'est comme être dans les bras d'un vénérable. Il a dû être planté au début des années 80. 40 ans c'est un bel âge pour un arbre de jardin de poche, non !?

    Seulement voilà la tailler ce n'est pas simple. C'est Gilles qui chaque année est suspendu à son échelle (j'ai le vertige), seul face à la viorne. Il essaye de la traumatiser le moins possible et c'est avec douceur qu'il taille chacune des branches qui s'élèvent un peu trop vers le ciel, pour la ramener à plus de sagesse. Pas question d'utiliser un appareil électrique, un taille haie ou un truc violent, c'est donc une perche à main qu'il utilise. Il lui faudra une après-midi entière pour lui redonner sa jolie rondeur qui abritera mes siestes d'été.

    L'homme et la viorne

    L'homme et la viorne

    L'homme et la viorne

    Avoir une telle merveille dans un jardin de poche c'est une chance incroyable. Il faut en prendre soin. 


    6 commentaires
  • Vous vous souvenez peut être du moment où j'ai planté un rosier grimpant entre mon grand conifère et la haie de laurier. Un endroit pleins de racines et toujours sec. Un pari fou. C'était en 2015. 

    Ah ! il a en mis du temps pour grandir, puis pour m'offrir sa première rose, puis enfin pour me donner cette jolie floraison. Oh bien sûr il n'a pas la même majesté que s'il était planté dans de meilleures conditions mais il me plaît ainsi. Je peux profiter de son parfum enivrant. J'aimerai le voir grimpant sur mon sapin mais, même s'il se dirige vers lui, il ne l'a pas encore atteint.

    J'imagine, que dans son pot, sa racine pivotante est bien ancrée dans la terre de remblai aujourd'hui pour me donner d'aussi jolies roses. Madame Alfred Carrière est bien dans son pot.

     Madame est dans son pot 

    Madame est dans son pot

     Cette rose est d'une grande beauté.

    Madame est dans son pot

    C'est une expérience réussie. Ainsi, si vous souhaitez planter un rosier au milieu de racines, ou tout autre arbuste, plantez le dans un gros pot sans fond. Les jeunes racines seront ainsi protégées et pourront se développer tranquillement sans concurrence.

    En plus lorsque vous l'arrosez à son pied, l'eau est pour lui tout seul. Vous pouvez rajouter au moment de la plantation un large tube rigide enfoncé dans la terre ou vous verserez l'eau directement. Je ne l'ai pas fait, s'agissant d'un rosier, mais c'est un petit plus qu'un arbuste soiffard pourrait sans aucun doute apprécier.


    8 commentaires
  • Ce petit logis pour piafs est le premier que j'ai installé dans mon jardin de poche il y a maintenant 10 ans

    Et il y a quelques jours paf ! il s'est ratatiné sur le sol au pied du grand conifère où il était perché. Je n'ai pas pris de photo mais la petite maison était en piteux état. D'un côté un bout du toit, de l'autre un autre bout, plus de fond etc...

    Quelques coups de marteau sur les doigts plus tard... J'ai récupéré ici et là les morceaux et hop hop ! la voilà presque neuve la vieille bâtisse des piafs. Sa seconde vie se passera dans un endroit beaucoup moins perché, sur la cabane à outil. L'endroit est difficile d'accès pour les gros oiseaux ou les chats à cause du rosier 'Gites de France' qui a de belles épines. L'exposition est parfaite.

      

    Il n'y a plus qu'à attendre qu'un ami ailé s'y installe avec sa petite famille.

    Belle journée !


    6 commentaires
  • Le printemps arrive dans mon jardin de poche. Les fleurettes sortent de terre. Le risque de gelé n'est pas passé mais les petites décorations en terre et en fer peuvent de nouveau se faufiler dans mes massifs. 

    Je suis heureuse de retrouver les petites poteries pleines de poésie de Christiane Calvarro (Atelier de la terre au jardin). Elles ne craignent pas le gel mais je préfère tout de même les mettre à l'abri des grosses intempéries hivernales.

    En terre et en fer

    En terre et en fer  En terre et en fer

    Mes pots, seaux et arrosoirs en zinc retrouvent aussi le chemin du jardin. C'est solide mais lorsque les récipients se remplissent d'eau gelée, cela peut les trouer. Tout cela va me servir bientôt. La pelle est déjà prête.

    En terre et en fer En terre et en fer

    Les objets offerts par mes amis, piaf en terre, piaf et libellule en fer sont elles aussi sorties de leur abri. 

    En terre et en fer En terre et en fer En terre et en fer

      Les pots en terre sont démaillotés de leurs protections contre le gel. Le rosier miniature 'Lily Rose' qui se trouve dans celui-ci a bien supporté son premier hiver.

    En terre et en fer

     Bientôt ce sera table et chaises qui reprendrons leur place dans mon jardin.

    Pour la chaise longue, il faudra attendre encore un peu ;)


    12 commentaires
  • Je profite d'un rayon de soleil entre deux averses pour continuer mes nouveaux aménagements. Il fait très doux en ce mois de Février. C'est donc le moment idéal pour repenser le jardin et l'embellir. Une fois que tout sera sorti de terre, ce sera trop tard.

    Voyez ! Avec quelques pierres, j'avais commencé à construire mon joli chemin des petits bonheurs pour mener à ma gloriette.

    Ca change tout !

    Pour la Saint Valentin, Gilles m'a offert d'autres pierres. J'ai ainsi pu le terminer. Avec un petit rayon de soleil et quelques fleurettes qui commencent à sortir de terre, ça change tout, non !? Je me sens joyeuse !

    Ca change tout !

    Ca change tout ! Ca change tout !

    Ca change tout !

    Ces petits chemins de pierres donnent le sentiment que mon jardin de poche est plus grand qu'il ne l'est. Il délimite les espaces. Il permet de mettre en valeur certains végétaux mais aussi de déambuler dans le jardin en donnant le sentiment d'une vraie promenade. J'accède facilement à l'intérieur des massifs pour aller tailler ou arroser. 

    Ca change tout ! Ca change tout ! 

     Belle journée !


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique