• Certains asters sont plus envahissants que d'autres. C'est le cas de mon aster 'Colette'. Ne le cherchez pas c'est mon amie Colette qui me l'a offert. J'y tiens beaucoup mais comme il est planté depuis plusieurs années, il a pris ses aises au point d'empêcher les autres de respirer. Il était temps de trouver une solution. 

    Un nuage vaporeux de petites fleurs blanches. Résistant à la sécheresse. Il se ressème aussi très bien

    des asters sous contrôle des asters sous contrôle

    L'Aster 'Colette' est précoce, il a déjà terminé sa floraison. C'est donc le bon moment pour intervenir. J'ai commencé par faire un peu place nette. Puis j'ai créer plusieurs cercles en plastique pour délimiter l'espace. Ceux qui s'en échapperont seront arrachés sans hésitation. Je n'ai pas le choix, la zone en question se situe proche de mes rosiers. J'ai bien entendu conserver plusieurs pieds, qui ne manqueront pas de s'étaler de nouveau, mais cette fois ci dans la limite fixée.

    J'ai pu ainsi replanter l'Aster 'Jardin d'ailleurs' et 'Idéal' que j'ai failli perdre au milieu du nuage vaporeux.

    des asters sous contrôle des asters sous contrôle des asters sous contrôle

    Je suis allée à la pépinière de François Lemaître et j'ai craqué sur quelques asters. Je les ai planté dans des pots sans fond pour ne pas qu'ils disparaissent. Je pourrai également les contrôler. Certains devraient rester à leur place mais d'autres drageonnent joyeusement. 

    des asters sous contrôle des asters sous contrôle

    L'adorable et un peu fragile aster 'Pixie Dark Eyes' sera bien protégé ainsi que 'Rosa Nippon' et le 'JS Leaflet' et également le double blanc 'Pretty Wendy'. J'ai également mis l'amellus 'Mrs Ralf Woods (aster d'été). Quand à l'ageratoïdes 'Obitoke' il pourra galoper, il n'ira pas plus loin que son pot. Chacun à sa place !

    Il suffit ensuite de cacher les bords des pots avec la terre. Bientôt je mettrai le paillis de feuilles mortes pour l'hiver. J'ai profiter que j'avais bien ameublie la terre pour planter quelques bulbes de tulipes.

    'Pixie Dark Eyes'

    des asters sous contrôle des asters sous contrôle

    des asters sous contrôle

    J'avais déjà utilisé cette méthode pour un rosier mais jamais pour des asters. Je pourrai voir dans les prochaines années si cela fonctionne comme je le souhaite. Qu'en pensez vous ? Avez vous déjà essayé ?

     


    21 commentaires
  • Nan ! Je ne parle pas de la jardinière, féminin de jardinier ! Mais bien de mes jardinières.

    Avec les petites bulbes et les quelques fleurettes récemment tombées dans mon panier, je prépare mes petites jardinières. Elles vont fleurir cet automne et cet hiver, tant qu'il ne gèle pas, et ensuite elles seront de nouveau jolies pour le printemps.

    Cette année j'ai peu de fleurs (j'ai tout planté au jardin) aussi je fais très simple

    Quelques bulbes de muscari, des petites tulipes botaniques et des pensées, un cyclamen et hop ! Mon rebord de fenêtre est fleurit

     Refleurissent les jardinières

    Refleurissent les jardinières

    Refleurissent les jardinières

    Je vais aussi préparer quelques potées de tulipes, jacinthes, heuchères... Ce n'est que le début. C'est également le moment de commencer les plantations de bulbes au jardin. Cette année, j'ai décidé de créer un champ d'iphéon. J'adore ces petites étoiles ! et j'ai aussi planté beaucoup de narcisses et des jacinthes pour que le printemps soit coloré et joyeux. 

    Et vous ? Faites vous de jolies jardinières ? Plantez vous beaucoup de bulbes ? Par petites touches, par grands groupes, en solo ?


    18 commentaires
  • Vous vous souvenez sans doute qu'en juin dernier j'ai voulu tester "comment réussir une bouture de rosier grâce à une patate". Relisez mon billet et aussi celui-ci pour voir comment j'ai procédé. J'aime tester et expérimenter. Donc voici la suite et fin de cette expérience.

    Autant vous le dire, la bouture de rosier piquée dans une patate avec ou sans miel, avec ou sans terre, et bien chez moi cela ne fonctionne pas du tout pour un avoir un joli rosier.  Mais par contre, j'ai bien des petites patates toutes choupinettes. Elles ont une  bonne odeur de vraies patates. Je vais me préparer ce soir avec un poisson et un filet d'huile d'olive. Elles auront une saveur toute particulière car ce sont MES patates.

    Bouture de rosier-patate

    Il y en a quelques uns qui sont vraiment belles. Beaucoup sont toutes petites. J'aurai dû les laisser plus longtemps peut-être mais elles sont dans leur pot depuis juin et j'avais peur que la saison des pluies ne les abime. 

    Bouture de rosier-patate

    L'année prochaine je recommence, c'est trop amusant ! mais sans le rosier bien sûr !

     

     


    11 commentaires
  • Il était un petit coin au fond de mon jardin de poche.

    Ah ça les petits coins difficiles dans mon jardin de poche, ce n'est pas ce qui manque ! Celui-ci est derrière la petite gloriette sous le rosier liane. Le coin est à l'ombre pendant que la liane s'épanouit puis à la mi-ombre. La terre y est fraîche en général mais la concurrence des racines est telle que pas grand chose n'y pousse et finalement la terre peut devenir assez sèche.

    Depuis que la gloriette est en place, je peux plus facilement y accéder et donc arroser, ça aide. L'endroit est en bas de la pente faite de remblai, ça aide aussi puisque cela fait un creux où l'on peut rester un peu. J'ai amendé le lieu avec beaucoup de compost maison et petit à petit à force de patience ce petit coin devient propice à de nouvelles plantations. Enfin je l'espère ! 

    Il commence à s'y passer quelque chose. J'ai vu que des cyclamens s'étaient installés tout seul alors j'ai planté quelques géraniums macrorrhizum qui même s'ils ne fleurissent pas encore, ont bien poussé sans se dessécher. Il y a également quelques feuilles de fraises des bois qui allongent leurs stolons. Des phlomis sont là également mais ils ne fleurissent pas, je n'ai que des feuilles. Ils sont trop à l'ombre sans doute. 

    J'ai donc décidé de tenter quelques fougères achetées au Chatel des Vivaces et également des liriopes muscari. Un acheté chez François Lemaître et l'autre à l'Atelier du Végéral samedi dernier à Chaumont. (Je vous raconte bientôt ma journée à Chaumont).

    Je vous montre le petit coin en question.

    Avant 

    Il était un petit coin

    Après

     Il était un petit coin Il était un petit coin

    Vous voyez il y a encore de la place. La terre est bien noire car c'est la couleur de mon compost.

    Selon vous qu'est ce que je peux planter à cet endroit ? Ce sera mon objectif pour mes futurs achats à Saint Jean de Beauregard.


    21 commentaires
  • Comment rendre mon jardin poétique, en faire un havre paisible où je me sente comme dans un petit cocon propice à la rêverie. Je n'y ai pas vraiment réfléchi en fait.

    J'ai juste chercher des objets qui me plaisent, chercher ma propre conception de l'harmonie. Des formes douces, rondes, des couleurs douces et quelques contrastes pour ne pas s'ennuyer et puis poser ça et là au milieu des fleurs et des arbustes quelques détails, quelques objets.

     La poésie au jardin La poésie au jardin La poésie au jardin

     La poésie naît aussi d'une certaine simplicité

     La poésie au jardin

    Ma petite rivière et sa petite mare contribuent à m'apporter l'apaisement, que je souhaitait. L'eau qui coule doucement entre les pierres, le gazouillis des oiseaux prenant leur bain, les poissons, le clapotis... D'une surprise aussi peut naître la poésie, la féerie.

    La poésie au jardin

     Le choix des végétaux aussi bien sûr. Toutefois un petit chemin de pierre peut rentre poétique la moindre fleurette. Inutile d'avoir pour cela des collections de plantes rares.

    La poésie au jardin

    Il y a tant de façon de créer un endroit où l'on se sent bien. Un havre de paix, un endroit où peut naître la poésie et où l'on a envie de laisser flâner nos pensées. Qu'en pensez vous ? 


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique