• Je suis certaine que si je vous dis, Au jardin de la Grivelière ou bien Aquarelle, Jardin... et autres rêves, vous savez où je vous emmène aujourd'hui.

    Je vous emmène chez une grande dame, une belle dame, celle qui prend soin des hérissons, celle qui aime tant la nature et les fleurs, qui aime aussi tant la poésie et la photo. La dame est aquarelliste, elle croque aussi bien les petites merveilles de son jardin que la vie. Ses passions sont multiples et je vous invite à découvrir les pages de son blog si vous ne le connaissez pas. Parcourez ses rubriques, comme "se souvenir" qui parle si bien des choses de la vie et qui me touche profondément.  La belle dame est aussi poète et elle a vécu plusieurs vies.

    J'ai eu la chance que Catherine nous invite Gilles et moi à découvrir son jardin. Comme toutes les grandes dames, Catherine est humble, presque timide, secrète aussi et j'ai savouré chaque instant passé avec elle dans son paradis, son univers. Je l'ai écouté parler de ses chats, d'Hector son fidèle compagnon, de son jardin, de sa vie tout naturellement. Un soirée simple et douce que même l'orage n'a pas pu gâcher.

    Le rêve de Catherine

    Nous étions fatigués par notre si belle et si chaude journée à Chedigny et passer la soirée dans cette belle maison aux volets verts étaient si apaisant. Rien que la maison est pour moi un rêve et je vous entend dire et alors le jardin. Ah le jardin, j'ai adoré.

    Le rêve de Catherine

    Des lieux secrets, des lieux cachés, des surprises à chaque pas, des merveilleuses roses, des iris délicieux...

    une vieille glycine abrite un jardin d'ombre où se mêle entre autres epimedium, fougères et hellebores

    Le rêve de Catherine

    un verger

    Le rêve de Catherine

    un potager 

    Le rêve de Catherine

    Le rêve de Catherine Le rêve de Catherine Le rêve de Catherine

    des idées pour décorer un muret ou une rocaille

    Le rêve de Catherine

    une belle façon d'être écologique avec ce magnifique jardin sec

    Le rêve de Catherine

     Le rêve de Catherine Le rêve de Catherine

    Le rêve de Catherine

    Le rêve de Catherine Le rêve de Catherine

    Le rêve de Catherine

    Le rêve de Catherine

     

    Le rêve de Catherine

     Il y a aussi encore des espaces à inventer comme ici, la mare vient d'être agrandi. 

    Et voyez le mur, tout autour du jardin, il offre de belles perspectives également. 

    Le rêve de Catherine

     

     Le rêve de Catherine

    Merci Catherine de m'avoir ouvert les portes de ton refuge, de ton hâvre.


    22 commentaires
  • Voici ce que j'écrivais en 2016 alors que je venais de découvrir le jardin de Lo. Dimanche dernier c'est tout simplement que Lo nous as invité Gilles et moi ainsi que quelques amis pour un barbecue et surtout pour des fous rires.

    Je suis navrée je n'ai pas pris beaucoup de photos car j'étais tout à mon bonheur, tout simplement.

    Le jardin de Laurence a changé, les courbes se dessinent doucement. Des arbres et des arbustes ont été plantés qui feront dans quelques années de belles verticales et surtout un peu d'ombre. Le jardin est comme sa jardinière, lumineux, solaire. Il est généreux aussi car beaucoup de vivaces sont venus concurrencées les herbes folles dans les massifs ;)

    Tout simplement... le bonheur

     Zen

    Tout simplement... le bonheur

     Tout simplement... le bonheur

    Tout simplement... le bonheur

    Tout simplement... le bonheur Tout simplement... le bonheur

     

    Tout simplement... le bonheur

     magnifique l'association pivoine et weigelia 

    Tout simplement... le bonheur

    Sibélius et Astronomia vont si bien ensemble

    Tout simplement... le bonheur

    Tout simplement... le bonheur

    Lo fait l'arbre, puis Lo fait... euh je ne sais pas quoi

    Tout simplement... le bonheur Tout simplement... le bonheur

    Elle chante ? Jean-Marie et Sylvaine sont .... attentifs ;)

    Tout simplement... le bonheur

    Un arbre inconnu dans un bassine d'eau attire tous les regards

    Tout simplement... le bonheur

     Tout simplement... le bonheur

    Nous avons bien mangé et surtout bien ri. Les journées de printemps sont si belles lorsque l'on est en si bonne compagnie.

    Nous avons échangés quelques plantounes, une vraie pépinière de trésors

    Tout simplement... le bonheur

     

    Merci Lo, c'est tout simplement... le bonheur chez toi


    10 commentaires
  • Pour clore ce merveilleux week end en Belgique, j'ai eu la chance que Bénédicte m'amène chez Malorie. Architecte paysagiste mais aussi talentueuse jardinière, Malorie a notamment réalisé les plans du jardin d'André Eve tel qu'il est aujourd'hui. Elle raconte si bien son jardin dans son blog les jardins de malorie que je vous invite vivement à découvrir si vous ne le connaissez pas. Les photos de Malorie sont sublimes et c'est une mine d'informations pour la débutante que je suis encore.

    Malorie fait partie des belles personnes que j'ai rencontré grâce à André Eve et avec qui j'ai la chance de partager de joyeux moments dans le jardin du grand homme. 

    Joyeux, doux, paisible ce sont les premiers mots qui me viennent à l'esprit en découvrant le jardin de Malorie. Joyeux et pétillant comme ses enfants Zoé et Hugo, douce comme la chienne qui cherche les calins, paisible comme le vieux chat qui ronronne dans un coin. Mais aussi secret comme la vie que l'on aperçoit dans la petite mare et comme les mésanges qui nichent si peu cachés dans leurs abris fait pour elles. Luxuriant, romantique et bucolique aussi. C'est tout cela le jardin de Malorie et j'ai adoré. 

    Le jardin de Malorie

    Dans ce bel écrin au bonheur familiale, on y admire des rosiers fabuleux et de belles vivaces pour les accompagner et aussi des massifs tout en courbe.

    Le jardin de Malorie

    Le jardin de Malorie

    Le jardin de Malorie

    Le jardin de Malorie

    Le jardin de Malorie Le jardin de Malorie

     

    Le jardin de Malorie

    un endroit très inspirant pour mon petit jardin

    Le jardin de Malorie

    Le jardin de Malorie

    Le jardin de Malorie

    Le jardin de Malorie

    Le jardin de Malorie

    Merci Malorie pour ces moments doux et joyeux passés dans ton jardin.


    7 commentaires
  • J'ai rencontré Bénédicte et Malorie grâce à André Eve et depuis que nous travaillons ensemble dans le jardin de Pithiviers notre amitié grandit. C'est avec un réel bonheur que j'ai eu la chance pendant mon échappée belle en Belgique de découvrir pour la première fois leur jardin.

    Aujourd'hui je vous propose de découvrir, si vous ne le connaissez pas déjà le jardin de Bénédicte. Elle vit dans cette jolie maison depuis environ 17 ans avec son époux et leurs deux filles. Sa maison du bonheur a été agrandit pour pouvoir profiter toute l'année du jardin grâce à de grandes baies vitrées. Et lorsque l'on voit cette vue, on comprend.

    Le jardin était auparavant en pente et Béné a fait faire de gros travaux pour créer différents paliers plats et permettre de mettre en scène ses bijoux, ses rosiers. Malheureusement je ne les ai vu tous en fleurs, c'était un peu tôt dans la saison mais il n'y a pas que des roses dans son jardin et rien que son architecture est fabuleuse.

    Le jardin de Bénédicte

     Le jardin ressemble à un théâtre antique. Il y a la scène, la terrasse, mais le spectacle est dans la salle où sont installés les rosiers savamment choisis sur de belles arches en fer ou des treilles en bois. Les végétaux se répondent sans être toutefois placés de façon symétrique. L'ensemble est harmonieux et zen, on ressent une grande plénitude à aller d'un massif à l'autre et à chacun il y a des surprises. Les rosiers sont accompagnés de géranium, de geum et d'autres vivaces dans de belles harmonies de couleurs. Les massifs en courbes douces sont certainement influencés par le jardin d'André Eve.

    Le jardin de Bénédicte

    Le jardin de Bénédicte Le jardin de Bénédicte Le jardin de Bénédicte

    Le jardin de Bénédicte

     j'adore les geum et les geranium et j'ai pu admirer ses merveilleuses collections 

    Le jardin de Bénédicte

     Le jardin de Bénédicte

     

    Le jardin de Bénédicte

    Le jardin de Bénédicte

    Le jardin de Bénédicte

    et aussi des ancolies délicieuses

    Le jardin de Bénédicte

     de jolis coussins tout ronds de vivaces

     Le jardin de Bénédicte

     mais aussi la fantaisie d'une belle graminée

     Le jardin de Bénédicte

     Le jardin de Bénédicte

     Le jardin de Bénédicte

    Promis Bénédicte, je reviens l'année prochaine pour assister au spectacle donné par tes rosiers

    Merci pour le Geum Rival et le geranium montia siberica, je leur ai trouvé une jolie place au jardin


    16 commentaires
  • En 2014, je vous ai présenté le jardin de mes parents iciJ'avais agrandi un peu les massifs pour permettre de planter quelques nouvelles choses et aussi faire de belles courbes comme je les aime. Le jardin tout en longueur s'y prête bien.

    J'ai passé une partie de ma vie dans ce jardin entre 16 et 24 ans. A cette époque, c'était le royaume exclusif de ma mère et même si j'avais fait quelques essais de semis, je n'y ai jamais planté la moindre fleurs, préférant rêver que jardiner.

    Le jardin répond à quelques exigences, ma mère perdant la vue, il doit être bien net pour lui permettre de jardiner encore. Mon père aime que cela soit facile pour passer la tondeuse ainsi les bordures que j'avais imaginé ont été rectifiées et soulignées de pierres auto-bloquantes. C'est un parti pris par mes parents qui peut surprendre mais c'est pratique.

    Le barbecue est bien entendu la pièce importante du jardin mais pas que...la fontaine accueille les oiseaux et la balançoire ne sert plus qu'à la clématite. Sur le portant un jeune chevrefeuille d'un côté et une clématite de l'autre sont plantées en pot. Dans un pot en terre accroché mes parents déposent les poils de la chienne après son toilettage dont les oiseaux se servent pour faire leur nid.

    Chez mes parents... Chez mes parents... Chez mes parents...

    Chez mes parents...

     Si ma mère accepte dans son jardin les couleurs pastels c'est bien vers les couleurs plus joyeuses que ces goûts se portent. Ici  mon hémérocalle rouge orangé qui a préféré un jour entrer dans son jardin délaissant le mien. Ainsi est venu également le rosier "Pierre Perret" pas encore en fleurs ainsi que quelques autres anciens aux couleurs vives dont j'ignore le nom.

    Chez mes parents...

    C'est ici qu'apparaissent ça et là des nains de jardin patinés par le temps au milieu des géraniums et des vivaces ou des iris.

    Ils ont plus de 30 ans. Ils étaient 7 et ce sont des nains jardiniers

    Chez mes parents... Chez mes parents... Chez mes parents...

    Chez mes parents... Chez mes parents...

    Quelques statues de pierre contribuent à rendre le jardin plus romantique ainsi qu'un petit salon de jardin entouré de jardinière qui vont bientôt se remplir de fleurs annuelles

    Voici une belle giroflée que j'ai trouvé à Versailles Samedi dernier et une heuchère lors d'une de mes commandes (les deux chez Promesse de Fleurs)

    Chez mes parents...

    le piéris et le céanothe que j'ai planté en 2014

    Chez mes parents...

    il y a une cabane pour quelques outils et la tondeuse, 

    Chez mes parents...

     les jardinières attendent les annuelles

    Chez mes parents...

    Chez mes parents...

    phlox et wegelia

    Chez mes parents... Chez mes parents...

    Lors des prochaines fêtes des fleurs, je dois trouver de belles fleurs aux couleurs vives pour ma maman et des couvres sol en bordures pour cacher les auto-bloquants ;)


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique