• Le lieu du crime

    Au printemps Monsieur Jonas, tout jeune merle inexpérimenté a épousé en belles noces une jolie demoiselle aussi inexpérimenté que lui.

    Le lieu du crime

    Leur lune de miel a été enchanteresse et très vite ils ont entrepris de construire un toit, ou plutôt un nid, pour abriter leur amour et leurs futurs oisillons.

    Tout avait très bien commencé et dans le jardin, M et Mme Jonas n'arrêtaient pas, courant heu non ! volant partout pour attraper des petits insectes pour leurs deux rejetons qui venaient de naître. Lorsque je les ai observé, il commençait à être bien rondelet. 

    Et puis un jour le drame survint ! J'ai tout de suite su qu'il s'était passé quelque chose, forcément ! Monsieur Jonas et son amoureuse ne cherchait plus de nourriture et erraient amaigris et bien en peine. Un petit coup d'oeil au nid. Il était vide.

    Oh quelle tristesse ! quel grand malheur pour nos deux tourtereaux euh non ! nos deux merles.

    Les feuilles sont tombées et la scène du crime est maintenant bien visible. Ils avaient choisi la liane Kiftsgate pour faire leur premier nid. Quel drôle d'idée ! Une pie, un chat ou peut être même l'épervier a vite repéré la maisonnée.

    Le nid a semble-t-il été arraché par dessous, les petits n'avaient aucune chance. Dure et triste loi de la nature !

    Le lieu du crime

    Le lieu du crime

    Le lieu du crime

     il était très beau ce nid

    Le lieu du crime

     Monsieur et Madame Jonas ont raté leur première couvée. Heureusement les oiseaux s'épousent souvent pour la vie et je les vois encore souvent ensemble alors que l'été est bien fini.

    Au printemps prochain, les beaux jours revenus, plus prudents, plus expérimentés, ils trouveront un lieu mieux protégé pour élever leurs petits et de nouveau le chant de Monsieur Jonas amoureux me cassera les oreilles. 

     


  • Commentaires

    1
    Monique
    Mardi 17 Novembre 2015 à 09:44

    Patricia,

    Chez moi aussi il y a eu un nid. Il était haut perché dans un Leilandi et je ne peux pas le voir. Il y a eu des petits, j'entendais les parents les nourrir et un jour, grand silence aussi. Nous avons trouvé un petit écrasé au sol , et nous en avons trouvé un autre planqué sous un hortensia qui avait trouvé là un abri  contre le soleil.

    Je pensais que les parents l'avaient abandonné et je l'ai un peu nourri avec de la viande hachée et lui ai aussi donné de l'eau. Il a pris des forces et s'est mis à changer de place dans le jardin. Je me suis aperçue que les parents lui tournaient autour et j'ai arrêté de le nourrir car les parents lui apportaient aussi du ravitaillement. Là-dessus, nous sommes partis en vacances en espérant qu'un chat du voisinage n'en ferait pas son casse-croûte. Je ne sais pas ce qu'il est devenu mais à notre retour,  nous n'avons pas trouvé de trace de plumes qui auraient pu être les indices d'un meurtre. Nous espérons qu'il vole dans les alentours en nous regardant de temps en temps.

    Bonne journée à toi.

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 11:22

        C'est une belle histoire qui assurément fini bien. 

    2
    Mardi 17 Novembre 2015 à 09:55
    Je ne sais pas s'il faut pleurer ou sourire en lisant ton histoire. Trop de pleurs ces derniers jours donc j'opte pour ton optimisme pour l'avenir de Monsieur Jonas et sa chérie. Bisous et bonne journée.
      • Mardi 17 Novembre 2015 à 11:23

        La lumière de l'espoir doit toujours briller. Bisous judith

    3
    Mardi 17 Novembre 2015 à 10:45
    Sylvaine

    C'est la dure loi de la vie !

    Je me souviens du couple de jeunes accenteurs mouchets qui avaient fait leur nid dans les bambous et à chaque coup de vent, le nid tanguait comme sur une mer en furie ! L'an d'après, ils l'ont construit ailleurs !

    Bisous

    4
    Mardi 17 Novembre 2015 à 11:23

    Ah l'expérience ! 

    5
    emmanuelle
    Mardi 17 Novembre 2015 à 15:43

    Bonjour Patou , belle et triste histoire de Monsieur et madame Jonas qui au printemps prochain ,retiendrons peut être la leçon de faire leur nid douillet dans un autre coin de votre petit paradis.

    Belle journée à vous Patou et merci de nous conter si joliment la vie de  Monsieur et Madame Jonas

    6
    Danielle
    Mardi 17 Novembre 2015 à 16:50

    Quelle jolie histoire, si bien écrite ! Il n'y a pas que les hommes qui comprennent les dures vicissitudes de la vie, les merles aussi apprennent ! J'ai hâte de lire leurs prochaines aventures, l'année prochaine ? Bisous.

    7
    annie
    Mardi 17 Novembre 2015 à 21:12

    C'est un véritable bonheur pour moi  de venir presque tous les jours voir votre jardin ,vos nouvelles photos et de lire  vos commentaires , cela me donne envoie de mettre mes baskets et hop  hop !!!  dans mon jardin  Merci et surtout  continuez ...... 

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 07:25

        Merci annie ton message me touche beaucoup et m'encourage. Bisous

    8
    emmanuelle
    Mardi 17 Novembre 2015 à 21:24

    Patou Monsieur et Madame Jonas mérite leur place dans votre rubrique  " Mes petits amis " cool

    9
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 07:27

    Tu as raison je vais les rajouter ce sont des petits amis précieux à part quand ills mettent fouille mes pots et mettent mes plantes grasses en dehors lol !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :