• Le rêve de Catherine

    Je suis certaine que si je vous dis, Au jardin de la Grivelière ou bien Aquarelle, Jardin... et autres rêves, vous savez où je vous emmène aujourd'hui.

    Je vous emmène chez une grande dame, une belle dame, celle qui prend soin des hérissons, celle qui aime tant la nature et les fleurs, qui aime aussi tant la poésie et la photo. La dame est aquarelliste, elle croque aussi bien les petites merveilles de son jardin que la vie. Ses passions sont multiples et je vous invite à découvrir les pages de son blog si vous ne le connaissez pas. Parcourez ses rubriques, comme "se souvenir" qui parle si bien des choses de la vie et qui me touche profondément.  La belle dame est aussi poète et elle a vécu plusieurs vies.

    J'ai eu la chance que Catherine nous invite Gilles et moi à découvrir son jardin. Comme toutes les grandes dames, Catherine est humble, presque timide, secrète aussi et j'ai savouré chaque instant passé avec elle dans son paradis, son univers. Je l'ai écouté parler de ses chats, d'Hector son fidèle compagnon, de son jardin, de sa vie tout naturellement. Un soirée simple et douce que même l'orage n'a pas pu gâcher.

    Le rêve de Catherine

    Nous étions fatigués par notre si belle et si chaude journée à Chedigny et passer la soirée dans cette belle maison aux volets verts étaient si apaisant. Rien que la maison est pour moi un rêve et je vous entend dire et alors le jardin. Ah le jardin, j'ai adoré.

    Le rêve de Catherine

    Des lieux secrets, des lieux cachés, des surprises à chaque pas, des merveilleuses roses, des iris délicieux...

    une vieille glycine abrite un jardin d'ombre où se mêle entre autres epimedium, fougères et hellebores

    Le rêve de Catherine

    un verger

    Le rêve de Catherine

    un potager 

    Le rêve de Catherine

    Le rêve de Catherine Le rêve de Catherine Le rêve de Catherine

    des idées pour décorer un muret ou une rocaille

    Le rêve de Catherine

    une belle façon d'être écologique avec ce magnifique jardin sec

    Le rêve de Catherine

     Le rêve de Catherine Le rêve de Catherine

    Le rêve de Catherine

    Le rêve de Catherine Le rêve de Catherine

    Le rêve de Catherine

    Le rêve de Catherine

     

    Le rêve de Catherine

     Il y a aussi encore des espaces à inventer comme ici, la mare vient d'être agrandi. 

    Et voyez le mur, tout autour du jardin, il offre de belles perspectives également. 

    Le rêve de Catherine

     

     Le rêve de Catherine

    Merci Catherine de m'avoir ouvert les portes de ton refuge, de ton hâvre.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 31 Mai à 06:14

    merci de me le faire découvrir à travers tes photos

    cela me fait rêver !! et j'aime cet ambiance

    2
    Jeudi 31 Mai à 10:33
    Catherine D

    Tu as provoqué quelques palpitations... ! ça fait toujours bizarre, le regard de quelqu'un d'autre sur son propre univers...
    Encore heureux qu'il ait plu, ça t'a limitée en photos (lol)
    Quand même quelques dégâts, cette forte pluie, des rosiers à tuteurer.
    Merci pour ce regard bienveillant , et des bises à tous les deux.
    PS: Timinou s'est laissé bien bien papouiller ce matin

      • Jeudi 31 Mai à 11:42

        Timinou a bien compris qu'il était bien là. Il va bientôt venir ronronner tout seul sur tes genoux.  Ton jardin est un rêve pour moi. Bisous 

    3
    Jeudi 31 Mai à 10:35
    Catherine D

    ps: je vais chez le coiffeur !

    4
    Jeudi 31 Mai à 15:08

    Vous êtes belles ! <3   Merci de nous faire visiter le beau jardin aux mille secrets de Catherine ! 

    5
    Christine
    Jeudi 31 Mai à 19:50
    Grâce à toi Patricia nous faisons une belle rencontre par procuration j'aime son jardin j'aurai pu parler peinture avec elle top de top bises
    6
    Elmo
    Jeudi 31 Mai à 21:21

    Magnifique lieu ce jardin avec une ambiance reposante ; merci pour la visite et bravo à la jardinière. Bonne soirée

    7
    Carole Tahar
    Jeudi 31 Mai à 21:42

    Bonsoir Patricia! J'ai attendu, tu as tenu ta promesse; après les rêveries de Chédigny, c'est dans le jardin de Catherine que tu poursuis le rêve, c'est bien le mot qui convient!

    Je suis sous le charme de ce naturel, un jardin qui pousse sans se poser trop de questions, chaque jour qui passe doit être une heureuse et douce promenade. En fait, ce n'est pas un jardin qui se visite, il ne se veut pas extraordinaire, il n'a pas besoin d'étiquette,  il n'affiche pas de prouesses florifères, il ne revendique pas de cercle chromatique absolument indiscutable, il est ce qu'un jardin doit être au fond; un paisible refuge où chacun peut trouver une place, un lieu où la vie se devine naturellement, ça pousse, ça grimpe, ça rampe, ça ronronne, ça gazouille, ça doit même fredonner un air joyeux et simple, au petit matin, quand les roses ont encore des perles d'eau sur les joues. Ce n'est pas un jardin qui se visite, non, c'est un jardin qui invite à venir partager un moment de simplicité,  découvrir  la beauté des rides et le joli temps qui passe, celui qui rend la vie plus belle; un jardin qui prend le temps de laisser pousser, de laisser respirer et de s'enivrer de parfums, d'aimer les jeux d'ombre et de s'éblouir au soleil réconfortant, cueillir une brassée de fleurs, aimer les cailloux du jardin sec, compter les pommes à venir, et se dire que, si ce jardin prend ses aises, c'est que lui-même s'y sent bien!

    J'ai beaucoup aimé le jardin de Catherine, merci Patricia.

    Je vous embrasse toutes deux.

    Carole.

     

     

      • Vendredi 1er Juin à 10:01

        J'aurai aimé avoir ton talent pour écrire ces mots. Tu as su voir avec ces quelques photos tout de ce jardin et ton texte est sublime. Oh j'espère que Catherine t'as lu. Tu es poète Carole. As-tu déjà écris des essais ou un roman ? Si ce n'est pas le cas il faut le faire. Belle journée. Bisous

    8
    Jeudi 31 Mai à 23:29

    Quel charmant jardin et le jardin sec est tout simplement génial! J'ai eu le grand plaisir de rencontrer Catherine l'année dernière au festival de Chaumont. Comme tu dis, une grande dame. Bisous

      • Vendredi 1er Juin à 10:11

        Oui avec un très grand coeur, elle m'intimide par tout ce qu'elle donne, par tout ce qu'elle est, sa vie, ses talents,... et pourtant elle est si humble. C'était un bonheur et un honneur d'être auprès d'elle pour cette soirée. Bisous

    9
    Emmanuelle
    Vendredi 1er Juin à 13:50

    Bonjour Patou .J'ai aimé votre reportage su le fabuleux jardin de Catherine comme vous êtes chanceuse de voir en réel ce que j'admire toujours chez Catherine sur son blog et fb .Tout n'est que douceur comme les aquarelles et sont inérieur .Le jardin             que dire  votre amie Carole le décrit d'une  telle façon que je n'ajoute rien car mes mots à moi non pas cette magie ...Je vous remercie Patou et votre vie est faites de merveilleuses rencontres très enrichissantes .Je vous  souhaite un très beau weekend .

    Amitié

    10
    Carole Tahar
    Vendredi 1er Juin à 14:37

    Je repasse par là...pour dire merci à Emmanuelle pour sa belle attention glissée dans son commentaire et te dire Patricia:  la façon dont tu prends tes  photos est un joli "terreau" à mots! J'aime la sonorité et la "couleur" de l'écriture, je ne suis pas certaine que ce soit de la poésie, c'est du ressenti, juste ça. Je te ferai parvenir, si tu veux, par courrier des copies des quelques écrits qui accompagnent souvent mes toiles lors d'expos, je fais ça depuis plusieurs années, les deux vont ensemble pour moi. Par contre, autant les jardins et la nature en général m'inspirent du joyeux, du léger, de la contemplation, mes petites "bafouilles" qui, elles, complètent une peinture, sont en rapport avec le sujet. Et donc moins" légères", mais la réalité du monde est ainsi. Et c'est là que l'acrylique rentre en scène, tu as touché à l'huile il me semble, tu en connais la profondeur et la matière, je suis allergique à certains composants, donc je suis copine avec l'acrylique, après l'aquarelle.

    Continue tes jolies escapades , rapporte-nous encore de ces douces photos intimistes!

    Bises Patricia, et à tous les jardins!

    Carole.

    11
    evapetitcoeur
    Vendredi 1er Juin à 22:34

    Très beau jardin écologique, j'adore le jardin sec ; les animaux sauvages ou domestiques sont heureux chez Catherine la dam au grand coeur . Bises . Colette

    12
    Samedi 2 Juin à 12:32
    Catherine D

    J'ai lu ces commentaires si gentils qui me touchent beaucoup...
    Je ne suis pas une grande dame qui intimide, c'est quoi ça ? c'est moi la timide.
    Quand on a pris quelques claques de la vie, quand on a subi une jalousie morbide de vieilles amies, quand on a dû tout refaire ou presque plusieurs fois, on apprécie le moindre regard de chaton, le coup d'oeil affectueux d'une visiteuse, et la vue sur les roses en fleurs le matin (le soir aussi...) efface les villenies du monde !
    Le jardin est un jeu ? pas seulement....
    Belle journée, je file planter mes tomates !

      • Dimanche 3 Juin à 10:05

        C'est tes talents et tes milles vies qui intimident pas ta personne. Tu es si chaleureuse. Bisous

    13
    Samedi 2 Juin à 15:33

    Quelle chance ! voici une personne que je suis depuis longtemps, j'aime ses aquarelles, son amour de la nature et des animaux. Et découvrir un peu plus de son jardin : que du bonheur !

    Bises

    Lydie

    14
    Samedi 2 Juin à 23:10

    De bien jolis mots pour peindre le portrait d’une bien jolie dame et son jardin plein de poésie ! Que c’est gai Patou de te suivre dans ton voyage à travers tous ces jardins! Merci!

    15
    Mardi 5 Juin à 11:19

    Je l'entends qui me raconte plein de belles histoires ce jardin...et j'aime beaucoup :)

    16
    Mardi 5 Juin à 12:02

    C'est exactement cela il y a l'histoire des hérissons de timinou et des autres, des piafs et... un endroit calme et serein, coloré et doux. Bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :