• les uns dans les autres

    Ils bravent la pluie, la gadoue, le froid, le gel, la neige rien ne semble les arrêter et en plus savez-vous que les mulots ne vont pas là où ils se trouvent. La seule chose c'est qu'ils vont là où bon leur semble et qu'ils ne sont jamais où je les attends.

    En voilà qui poussent au beau milieu de mon tradescantia, pourquoi pas !? cela ne le gênera pas. D'ailleurs il y a aussi à cet endroit des campanules qui ne fleuriront que cet été et également des fritilaires et puis je ne sais plus quoi, c'est toujours un peu la surprise.

    Dans le jardin de Patou c'est chacun son tour pour pouvoir s'exprimer. Je suivais le concept de Didier Willery, qui nous invite à planter les végétaux les uns dans les autres, bien avant d'avoir lu son livre par manque de place et par inexpérience aussi.

    Contre vents et marées

     

    Contre vents et marées

     

    C'est plus simple avec les bulbes de suivre ce concept. Comment plantez vous vos bulbes ? tous seuls en grande vague, en isolé un peu partout, mélangés comme moi au milieu d'autres choses...


  • Commentaires

    1
    Samedi 3 Février à 11:22

    C'est un principe avec lequel je suis on ne peut plus d'accord :) Et d'ailleurs, dans un petit jardin, c'est même une règle d'or ! Maintenant si tu veux parler des perces-neiges, chez moi, ils envahissent tout et se multiplient à vitesse grand V...mais peu importe ils ne sont gênants pour personne ;)

    Bisous

    2
    Carole Tahar
    Samedi 3 Février à 14:16

    Bonjour Patricia, j'ai honte de dire que les bulbes chez nous....c'est du grand n'importe quoi! Ce n'est pourtant pas faute de bonnes résolutions pour faire comme les vraies jardinières! Mais rien, nada, walou! Je plante en me persuadant que je vais me souvenir de chaque emplacement "bulbé", et non! Bon, le jardin n'étant pas rancunier de mes maladresses, il ne ressemble pas aux belles plate-bandes  de tulipes présentées sur le carton de vente, mélangées harmonieusement à des copines légères...légères! Ici, celles qui veulent pousser, doivent se frayer du chemin, jouer de la ruse, parfois contourner une pierre! Allez savoir où sont passés mes alliums rajoutés chaque automne...leur discrétion est un vrai pied de nez! 2 ou3 en fleurs en fin de printemps, c'est tout! Alors quand je vois vos jardins à toutes, même les fouillis sont lisibles! Vos printemps sont fournis harmonieusement, ça s'échelonne, une fleur entraîne l'autre, et les photos sont édifiantes de succès. Didier Willery tu dis? Je vais voir. Belle journée Patricia.

    Carole.

      • Samedi 3 Février à 15:32

        J'aime ton écriture Carole. Tu me fais toujours sourire. Merci de ces messages que tu laisses sur mon blog et qui m'enchantent. Bises

    3
    Carole Tahar
    Samedi 3 Février à 22:40

    Merci Patricia pour ta gentillesse! Je pense qu'il y a des addictions positives tel que le jardinage, ça rend les gens heureux et bienveillants. Le Petit Jardin de Poche semble baigner comme d'autres dans une philosophie de "portes ouvertes", on peut y rentrer, il y a une place pour d'autres mains vertes ou...presque vertes!

    Carole.

    4
    Samedi 3 Février à 22:56

    Quel beau titre "les uns dans les autres" ; c'est exactement comme cela que je plante mes bulbes, mélangés au vivaces. J'adore quand un allium va émerger des népétas ou des anthémis dans mon jardin florentin, ou quand un érémurus jaillis  au milieu du fouillis du jardin des passants. Le fouillis donne des airs de jardin de curé, et ça j'adore ! Bon dimanche à toi Patou.

    5
    Dimanche 4 Février à 07:01

    je plante, tu plantes, nous plantons !!!

    j'essaie de garder l'âme de la maison de mon enfance

    en apportant ma touche personnel pas toujours des réussites 

    mais dans l'ensemble ça va on plante en groupant assez serré pour de belles touches de couleurs

    j'ai hâte de voir ce que cela va donner .. celles d'automne que j'ai planté

    ici les perces-neiges se multiplient bien sous le grand frêne et s'étalent j'aime beaucoup cet année 

     

    6
    Patricia de bourgogn
    Dimanche 4 Février à 21:18
    Comme j'aime les voir arriver,premières fleurs qui annoncent que l'hiver même s'il n'est pas terminé,a tout de même du "plomb dans l'aile"!!!!.et en plus les mulots s en éloignent. ...je viens de le lire mais j'aurais du y penser à leur façon de se multiplier..
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :