• Il y a quelques semaines j'ai réalisé une chambre d'hôte pour Néné mon petit n'hérisson. Gilles m'avait dit qu'elle était occupée  mais je n'avais pas encore vu son locataire.

    Et voilà que dimanche dernier alors que je faisais des photos de mon jardin, j'ai entendu souffler du côté du logis en bois. Oooooh ! et le voilà qui sort son bout du nez. Il longe le mur mitoyen, fais quelques crottes derrière un pot et retourne vite se remettre à l'abri. Je me suis éloignée pour le laisser dormir en paix.

    Le logis de Néné

    Le logis de Néné

    Il semble en bonne santé. Il est jeune mais sa taille me semble suffisante pour lui permettre de se débrouiller seul. Il a de beaux piquants, aucune mouche ni bestiole sur lui. Il court vite. Son logis est bien abrité du vent et étanche, grâce à la bâche en plastique sur le cageot, les bûches maintiennent le tout et le protège. Il a autant de mousse qu'il le souhaite et pleins de feuilles mortes également. Non loin il y a le garde manger qu'il visite souvent, la rivière lui apporte l'eau dont il a besoin.

    Le logis de Néné

     Je suis très heureuse que ce petit kipik trouve le logis à son goût. Je souhaite un bel hiver à Néné mon petit kipik.


    19 commentaires
  • J'ai un nouveau distributeur qui attire la gourmandise de fifi la mésange.

    Fifi m'as demandé si je servais aussi l'apéro. Ah non ma belle, juste les cacahouètes ! Mais l'eau est à volonté ;)


    13 commentaires
  • Il vient à peine d'ouvrir un restau-piaf que déjà le premier gourmand se précipite. Il est adossé à ma jolie gloriette. En quelques heures il n'y avait plus rien à manger. J'ai dû remettre le couvert et faire un deuxième service. L'hiver est là ! Cacahouètes au menu. Les convives ont adorés. 

    Ca vient d'ouvrir !  Ca vient d'ouvrir !

    Ca vient d'ouvrir !

    Mon jardin a gagné une étoile de plus au guide du piaf.

     

     


    9 commentaires
  • Gilles a réussi à prendre en photo un nouveau piaf apparu dans mon jardin de poche. Un coup d'oeil dans notre bible "les oiseaux de France". Cela a été très facile de l'identifier grâce à sa calotte rouge et à sa poitrine colorée de carmin également. Si vous regardez sous son bec paille, vous verrez une tache noire. Ses plumes sont tachetés et ses ailes sont dessinées de bandes plus ou moins foncées. La femelle est davantage tachetée mais n'a pas de rouge sur la poitrine mais il faut se méfier car les femelles âgées en ont. 

    Il s'agit du sizerin flammé.

    Le sizerin flammé habite généralement la toundra septentrionale en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Il aime l'orée des bois d'épicéas (et voilà pourquoi il est chez moi, certainement attiré par mon grand conifère) ou de pinèdes, les bouleaux aulnes et les saules qui poussent dans les tourbières ou près des cours d'eau et aussi dans les parcs et jardins des villes et villages. Il n'est pas rare mais c'est la première fois que je l'observe.

    Il est très souvent avec la horde de Tarin des Aulnes. Il va rester dans nos régions jusqu'à fin mars puis il repartira vers le nord. Il a la particularité de ne pas du tout se préoccuper des humains donc vous pouvez rester pas loin de lui, il s'en moque. Ce qu'il préfère ce sont les insectes mais la mangeoire de graines ne le laissera pas indifférent. Pour faire son nid, il se servira de brindilles, de mousse mais aussi de poils de chien et des plumes.

    Il semble que celui-ci soit une femelle

    le Sizerin flammé

    le Sizerin flammé

    le Sizerin flammé

     Avez vous déjà rencontré ce piaf ?

     

     


    11 commentaires
  • Au printemps dernier, j'ai aménagé un restaurant pour néné-mon-petit-n-hérisson. Les kipik de mon jardin y viennent dîner chaque soir. Ils n'hésitent pas à y entrer, à y discuter, c'est open-bar .... et à crotter. Mais cela m'est bien égal car le restaurant est sous le rhododendron et que cela fait de l'engrais. Personne ne vient les déranger lorsqu'ils festoient.

    Chambre d'hôte pour Néné

    Ensuite ils courent (plutôt ils roulent) jusqu'à la petite mare pour s'abreuver. Je peux suivre leurs traces aux petits cadeaux heureusement peu odorants qu'ils laissent derrière eux. Oh ! je vous rassure, même si la mare est bien végétalisée aujourd'hui, ils se faufilent très bien. Vous ne voyez pas bien sur la photo mais ils passent entre l'herbe au curry et l'heuchère. Je viens d'y mettre un peu de paillis. Ils écrabouillent au passage la petite pensée, qui courageuse se redresse toujours. Là aussi je retrouve des petits crottins. Je vous assure qu'il vaut mieux mettre des gants pour jardiner chez moi sinon....

    Chambre d'hôte pour Néné Chambre d'hôte pour Néné

    Comme j'aime beaucoup ce petit porc, enfin je veux dire sieur néné-le-petit-n'hérisson, j'ai décidé de faire aussi chambre d'hôte. J'ai tout simplement pris un cageot que j'ai retourné. J'ai découpé la première planchette sur un côté pour qu'il puisse entrer.

    Chambre d'hôte pour Néné Chambre d'hôte pour Néné

    J'ai ensuite tout recouvert, sauf l'entrée, avec un morceau de bâche qu'il me restait lorsque j'ai fait la mare. Cela protégera le bois contre la pluie mais aussi contre le vent car sinon c'est la maison des courants d'air là dedans. Puis j'ai placé l'habitat contre le mur mitoyen. Je pense que c'est un bon endroit. Ce n'est pas le lieu le plus chaud mais c'est protégé. L'été, l'abri sera entièrement caché par les hortensias.

    Chambre d'hôte pour Néné Chambre d'hôte pour Néné

    Bien entendu, j'ai tout recouvert de bûches de bois et de feuilles. Cela est presque invisible. Il sera bien mon petit néné. J'espère qu'il va apprécier cette chambre d'hôte. A l'intérieur j'ai mis des petites branches, des feuilles et un peu de pailles. Si cela lui plait il y apportera ce qu'il veut. Je vous tiens au courant.

    Chambre d'hôte pour Néné Chambre d'hôte pour Néné

    C'est tout simple à réaliser et complètement gratuit. Il vous suffit de récupérer un cageot au marché. 


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique