• Venus du nord de l'Europe, de Scandinavie ou de la Norvège peut être, un couple de beaux pinsons du nord est dans mon jardin de poche en ce moment. Cela fait bien longtemps que je ne les avait pas observés. 

    Pendant l'été dans leur milieu naturel, ils se régalent d'insectes mais en hiver ce sont les graines des mangeoires de nos jardins qui les attirent. Wikipédia me dit (car je ne suis pas savante) : " il quitte les forêts boréales pour gagner des zones situées dans le centre et le sud de l’Europe. Il devient alors très grégaire et franchement migrateur, constituant des troupes de plusieurs milliers d’individus lors des migrations annuelles, voire plusieurs millions lors d’invasions. Des vols considérables ont été observés un peu partout en Europe occidentale et il semble que le record soit détenu par la Suisse avec une troupe évaluée à 72 millions d’individus près de la ville de Thoune en 1951. "

    Oh la la ! heureusement dans mon jardin de poche, ils ne sont que deux. J'accueille déjà des étourneaux et des perruches, mon jardinet ne supporterait pas une invasion de plus. Je n'ai pu en photographier qu'un seul. Il me semble qu'il s'agit de la femelle, la tête du mâle est plus foncée mais c'est difficile de voir s'ils ne sont pas l'un à côté de l'autre. D'autant que les jeunes mâles ressemblent à des femelles. bref ! c'est un bel oiseau que je suis heureuse de revoir cette année au jardin.

    Venus du nord

    Venus du nord

     

    Bon dimanche !


    9 commentaires
  • Aujourd'hui je vous donne des nouvelles de bébé kipik. Les dernières datent du 23 décembre. Ici

    Il a passé les fêtes tranquillement dans sa caisse en plastique. Il ne se montre pas le jour, il dort. Mais par contre la nuit, pendant que moi je dors, il mets tout sans dessus dessous. Ce bébé a tout d'un adolescent ! C'est le grand bazar dans sa chambre et en plus c'est sale. Bref ! chaque matin c'est grand nettoyage et désinfection totale.

    Kipik nous a suivi lors de notre semaine de vacances dans notre maison de la vallée des rois. Il était absolument impossible de le laisser seul bien sûr. Cela ne l'a pas perturbé. Nous avons veillé à ce qu'il n'ait pas froid. Il n'a pas quitté son polaire tout doux et tout chaud.

    De retour en vallée de Chevreuse. Je l'ai pesé.

    23 décembre/9 janvier

    Des nouvelles de bébé kipik 2  Des nouvelles de bébé kipik 2

     Il a pris du poids. Il se rapproche de 500g. Et son petit nez est guéri ainsi que ses oreilles. Il lui manque encore quelques piquants mais je pense qu'ils vont repousser maintenant. Ce soir il va avoir un deuxième bain et dans une petite quinzaine, je lui administrerai la dernière pipette. Si tout va bien, dès la fin de l'hiver, il pourra retrouver sa liberté.

    Des nouvelles de bébé kipik 2

     

    A suivre...

     


    10 commentaires
  • Vous vous souvenez ? Il y a peu j'ai recueilli un bébé kipik bien trop petit pour hiverner dans son espace naturel, c'est à dire mon jardinet  (ici)

    Alors qu'il semblait aller bien, son poids restait le même. Un bébé doit prendre environ 5 à 10g par jour et là rien du tout. Il mange bien mais il se réveille souvent pour... se gratter. Aïe ! Après avoir observer bébé de plus près, (ce qui n'est pas facile car il est très peureux et je sais pas comment le sortir de sa boule de piquant), je vois que son museau a des petites croutes. Une petite partie de son corps est touché aussi. Ouille ouille ! j'ai besoin d'aider. Je ne sais pas quoi faire.

    Des nouvelles de bébé kipik Des nouvelles de bébé kipik

     J'ai appelé à mon secours mon amie Catherine qui prend soin de plusieurs hérissons dans son jardin. Elle me conseille de prendre contact avec Sarah de l'association les P'tits kipik. L'association. J'avais rencontré Sarah il y a quelques années et grâce à Facebook je peux rester en contact avec elle.

    Elle me confirme que bébé kipik est en détresse. Il a des puces, des vers très probablement et cela lui donne la gale et peut être même la teigne. Il faut agir. Me voilà bien ! J'ai jamais soigné un hérisson.

    Sarah me conseille :

    D'abord je retire le paillis et je mets du papier journal plus facile à changer. J'achète du sanitol pour désinfecter chaque jour son habitat. Je découpe des morceaux de polaire pour qu'il puisse s'enrouler dedans et avoir bien chaud. Il faut veiller à ce que le polaire reste sec. Je le constate le hérisson est bien moins propre qu'un cochon. Bien sûr je dois utiliser des gants jetables et bien me laver les mains à chaque manipulation.

    Je dois débarrasser mon petit ami de ses puces, vecteur de maladies. Cela l'empêche de prendre du poids. Pour cela j'achète à la pharmacie de la selamectine (stonghold) pour chaton. 1 goutte par 150g sur le dos entre les piquants et cela à renouveler tous les 15 jours. Et 3 jours après la pipette il faut baigner bébé avec de l'Imareval. Ma pharmacie n'en avait pas alors je l'ai commandé sur le net.

    Bébé kipik aujourd'hui ne se gratte plus et dors bien toute la journée. Il mange toutes ses croquettes. Résultat il a pris 35g. Et il me semble que les croutes régressent un peu. Ouf ! Ce week end il aura son premier bain. Catherine m'a conseillé d'utiliser un pulvérisateur pour plus de facilité.

    Des nouvelles de bébé kipik Des nouvelles de bébé kipik

     Je vous tiens au courant. J'avoue que je suis pressée qu'il prenne les presque 300g qui lui manque pour lui redonner sa liberté. Pas avant le printemps. Dehors les autres hérissons visitent toujours le jardin, la nuit, pour croquer les croquettes au poulet que nous mettons à leur disposition. Tout va bien pour eux. 


    16 commentaires
  • Mercredi dernier, en rentrant du boulot, Gilles m'alerte "un hérisson est dans le jardin depuis 15h de l'après-midi, je lui ai donné des croquettes de poulet. Il a mangé mais il est resté là dans un massif sans se cacher et immobile". 

    Ouille ouille ! Tout cela n'est pas normal. Je me suis précipitée dans le jardin et effectivement j'ai trouvé le petit kipik immobile dans un massif. Il n'a pas fui lorsque je suis arrivée.

    Je l'ai pris et l'ai immédiatement pesé : 352g. Trop petit pour survivre en hiver. Il faut qu'il fasse 500g environ pour hiverner tranquillement. Il n'a apparemment aucune blessure, pas de tic ni de mouche autour de lui. Il paraît en parfaite santé mais il est transi de froid. J'ai déjà vu dans mon jardin de jeunes hérissons mais jamais en cette saison. Il doit faire partie d'une portée tardive née en septembre.

    Et voilà comment Gilles et moi sommes devenus, pour la première fois, parents d'un kipik. 

    J'ai pris conseil auprès de Catherine Delhomme (Aquarelle, j'ardin et autres rêves...) qui accueille régulièrement des hérissons blessés ou malades. Son jardin est un refuge pour les petits kipik.

    Je me suis procurée une grande boite en plastique. Ce sera beaucoup plus pratique qu'un carton pour maintenir propre son habitat-refuge de fortune.

    Bébé kipik

    A l'intérieur, pour qu'il puisse se cacher, j'ai installé un carton avec une ouverture. Il doit pouvoir être tranquille pour hiverner. 

    Bébé kipik

    J'ai ensuite mis de la paille pour hamster et lapin, comme me l'a conseillé Catherine

    Bébé kipik Bébé kipik

     A l'intérieur du carton, j'ai déposé des feuilles mortes et de la paille. Puis une bouillotte pour qu'il puisse se réchauffer. Un bol d'eau et un autre de croquettes. Je lui donne à manger à la nuit tombée pour ne pas trop le perturber.

    Bébé kipik Bébé kipik

     Et voilà ! Je l'ai déposé dans son refuge. Il m'a laissé le temps de le photographier, tout roulé en boule, et il s'est précipité à l'intérieur du carton.  Il mange bien et fait des petites crottes tout à fait normales. C'est rassurant. Il n'a plus qu'à prendre du poids pour que je puisse le relâcher dans son milieu naturel.

    Bébé kipik

     J'espère que je fais bien comme il convient pour aider mon petit ami. Je ne veux surtout pas faire de bêtise.


    21 commentaires
  • Il est bien penseur mon petit polisson !

    Un instant rêveur au jardin

    Belle journée !

     

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique