•  

    Toujours aux fêtes des plantes à Saint Jean de Beauregard, j'ai acheté cette merveilleuse petite azalée mollis.

    Cette azalée à feuilles caduques, est d'un blanc pur et c'est une petite merveille de fraicheur. Elle est parfaite pour mon petit jardin car elle n'atteindra pas plus d'1m50. Je l'ai planté près d'un camélia japonica à grosse fleurs roses foncées, du piéris, et d'un petit rhododendron impeditum select rose également.

    L'azalée est étonnante car elle fleurie abondamment avant l'apparition des feuilles et celles-ci sont très jolies en automne. Les botanistes considèrent que ce sont des rodhodendrons à petites fleurs et, c'est vrai qu'en les regardant de près c'est exactement cela. Pourtant, il existe des petit rhodo comme l'impeditum qui n'est pas une azalée (!?) Bon je n'ai pas tout compris. Disons que c'est de la même famille, ce sera plus simple.

    Il faut la planter dans une terre acide à l'ombre légère. Dans mon jardin elle a du soleil voilé le matin, cela devrait lui convenir. Il vaut mieux pailler le pied et bien arroser l'été. Elle n'a pas besoin de taille.

    Regardez comme elle est belle.

    azalis mollis persil (1).JPG

    azalis mollis persil (6).JPG

    azalis mollis persil (5).JPG

    azalis mollis persil (4).JPG

     


    votre commentaire
  • A la fête des plantes de Saint Jean de Beauregard le 13 avril dernier, j'ai rencontré Maurice Laurent (cet homme émérite qui est "le" spécialiste du viburnum est absolument charmant et je suis plus qu'heureuse de l'avoir rencontré) et je lui ai acheté deux petites merveilles dont un Deutzia Calicosa. Il m'a expliqué que chez lui il faisait 1m et qu'il l'avait dédoublé pour en faire plusieurs boutures dont celui que je lui ai acheté.

    C'est une pure merveille, regardez la délicatesse de ses fleurs blanches au coeur rose foncé, les boutons sont également roses foncés.

    Un petit tour dans mon encyclopédie truffaut m'apprend que le Deutzia fait partie de la famille des Hydrangeaceae et qu'il réussit dans tous les jardins et fleurit beaucoup. J'ai donc une grande chance qu'il se plaise dans mon jardin de poche d'autant qu'il sera de petite taille.

    Il faut le planter au soleil ou à mi-ombre légère, le mien n'aura du soleil que quelques heures dans l'après-midi, le reste du temps il sera à l'ombre. Cela devrait lui convenir et mettre bien en valeur la beauté de ses fleurs délicates. Même s'il est rustique, je vais bien le surveiller et veiller à ce qu'il ne manque pas d'eau.

    Je lis également qu'il existe 60 espèces de deutzia, alors pourquoi pas s'il se plait dans mon jardin planter d'autres espèces. J'aime les collections.

    Maurice Laurent me conseille de le rabattre après la floraison pour lui donner de la force et pour qu'il fasse d'autres petits deutzia.

    Je crois que ce petit arbuste va devenir mon chouchou.

     

    deutzia calicosa (maurice) (5).JPG

    deutzia calicosa (maurice) (6).JPG

    deutzia calicosa (maurice) (3).JPG

    deutzia calicosa (maurice) (4).JPG

    Commentaires

    Bonsoir Patou,
    Une petite merveille ce deutzia ! raaaviiissant ! Amitiés Joëlle

    Écrit par : Joëlle | 18/05/2013

    Répondre à ce commentaire

    Bonsoir Patou, Une petite merveille ce deutzia! suuubliiime ! Amitiés Joëlle

    Écrit par : Joëlle | 18/05/2013

    Répondre à ce commentaire

    C est le chouchou de mon jardin. Bonne soirée joelle

    Écrit par : patricia | 18/05/2013


    votre commentaire
  •  

    La végétation pousse et je suis contente de mes premières plantations du côté gauche du jardin. Le piéris pousse bien ainsi que le choisya, le camélia termine sa floraison qui a été abondante. Le rosier iceberg fait son premier bourgeon et le céanothe pousse doucement.

    Tout cela est encore bien timide sur les photos mais je vous le montre tout de même.

    Souvenez vous c'était avant l'agrandissement du massif et l'abattage de la haie de thuyas :

    avant (16).JPG

    Et aujourd'hui , voici comment cela évolue, le massif est plus large, avec des formes plus généreuses il donne plus de place à mes chères vivaces. Les oiseaux et le hérisson ont toujours leur petit bain/abreuvoir, une simple sous-coupe en plastique vert qui leur convient.

    massif (6).JPG

    bain du merle (2).JPG

    La haie de thuyas abattus et c'est camélia, piéris, azalées et petit rhododendron qui s'installent. Derrière le camélia j'aimerai installer un arbre à papillon ou peut être un grand rosier type rugosa. Peut être les deux ;)

    massif.JPG

    Ici on peut voir le choisya, le rosier iceberg et le magnifique piéris. Derrière le rosier il y a le céanothe gloire de versaille, mais il est encore trop petit pour être visible.

    Je pense, à l'automne prochain, retirer les petites barrières en bois pour mettre des pavés, maintenant je ne peux plus le faire la végétation a trop repris et la terre est trop dure.

    Mon souci est que la terre du massif est plus haute que le reste du jardin et que je ne souhaite pas que la tondeuse de mon époux "rase" mes petites vivaces.

    massif (5).JPG

    A suivre...


    votre commentaire
  •  

    Les heuchères deviennent à la mode grâce à leur feuillage très colorés qui permet de mettre en valeur les autres vivaces. On peut vraiment faire de belles compositions autant en pleine terre qu'en pot. Elles sont aussi très belles toutes seules ou en bordure de massif

    Les miennes sont encore petites, d'autant qu'avec l'agrandissement de mon massif j'ai donné quelques coups de pioche intempestif et elles ont été dédoublées sans que je le souhaite vraiment. Ho la la ! mais je crois qu'elles vont s'en sortir. Elles sont plutôt coriace.

    Elles commencent en mai à faire leurs hampes florales, elles sont très légères et contrastent avec les feuilles assez épaisses. Elles se mélangent divinement avec les iris par exemple ou avec du myosotis, des ancolies ou encore des géraniums. Elles bouchent aussi les trous dans les massifs et cela c'est bien pratique.

    Autre avantage et pas des moindres, elles se plaisent à l'ombre. Plantez les toute l'année (hors gel ou sécheresse), en sol enrichi de compost, frais et bien trainé. Il parait qu'il faut diviser la plante tous les 3 ans, les miennes sont encore trop jeunes.

    Voici les heuchères de mon jardin, maintenant il faut que cela pousse.

    DSC02619.JPG

     

    heuchere (1).JPG

    heuchere (2).JPG

    heuchere (3).JPG

    heuchere (4).JPG

    heuchere (6).JPG

    heuchere (7).JPG

     

    DSC05387.JPG

     

    été (19).JPG

    Commentaires

    Je les aime aussi beaucoup tant pour leur feuillage que leurs fleurs légères. Tu as une belle petite collection de couleurs différentes. Bonne soirée et très bon dimanche

    Écrit par : Sylvaine | 11/05/2013

    Répondre à ce commentaire

    Bon dimanche à toi également Sylvaine

    Écrit par : Patricia | 12/05/2013

     


    3 commentaires
  •  

    De toutes les vivaces, voici sans aucun doute ma préférée, l’hellébore.

    printemps 2011 (2).JPG

    Je l’aime car cette petite merveille a toutes les qualités pour se plaire dans mon jardin de poche. Elle s’épanouit à l’ombre même si elle aime le soleil dans les régions du nord. Elle est juste sensible à trop d’humidité. Elle est idéale à l’ombre des arbres et des grands arbustes et égayent la mauvaise saison dans mes massifs car bonheur elle fleurit au coeur de l’hivers. Vous pouvez par exemple planter l’hellébore fétide au pied d’un rosier dégarni du pied ou bien l’hellébore niger avec des heuchères et des euphorbes ou des anémones du japon. elle se plaira avec les primevères ou de la bruyères. Bref elle se plaira un peu partout au jardin. Elle ressemble à la renoncule, elle parait délicate avec un petit air modeste (elle a souvent la tête penchée) : blanche ourlée de rose, crème, vert pâle. Son feuillage est vert foncé tranchant avec la douceur et la délicatesse de sa fleur. Elle peut être simple ou double, à petites ou grandes fleurs. Il paraît même qu’elle peut être excellente en fleurs coupées (je n'ai pas essayé). Son seul petit inconvénient, elle est assez chère en jardinerie mais si vous récupérez les graines, vous pouvez les semer. J’ai réussi un nouveau pied d’Ellébore fétide par semis très facilement. Bref, si vous avez un petit ou grand jardin avec un coin un peu trop à l’ombre, l’hellébore y fera bel effet.

    printemps 2011.JPG

    Pour la plantation  je n'aii pas fait de choses compliquées, j'ai creusé un trou de la même profondeur que le contenant en plastique de la plante et un peu plus large, j'ai mis du terreau au fonds avec un peu de fumier (juste une petite poignée). J'ai positionné mon hellébore et hop j'ai rebouché le trou. J'ai paillé avec des copeaux de lin, c'est joli et je pense que la première année cela protège la jeune plante du froid. La première année, lorsqu'elles sont petites j'ai remarqué qu'elles ne fleurissaient pas mais les feuilles poussent et elle restent bien vertes. L'année suivante, c'est la surprise et c'est sublime d'avoir des fleurs à la sortie de l'hiver.

    printemps 2011 (6).JPG

    Je conseille de couper les anciennes feuilles dès que les nouveaux bourgeons pointent, il me semble que cela donne plus de force aux fleurs et la lumière arrive mieux au coeur de la fleur. Tout le monde n'est pas d'accord avec cela. A tester donc.

    DSC02333.JPG

    DSC02334.JPG

    DSC02335.JPG

    DSC02404.JPG

    DSC02440.JPG


    votre commentaire