• J'ai retiré toutes les feuilles grillées, elles sont allées rejoindre le compost ainsi ces petits bouts de mon jardin ne sont pas tout à fait perdus. Je suis rentrée jeudi et pourtant j'ai l'impression que cela fait une éternité. De nouveaux projets se mettent en place dans ma petite tête de jardinière. Certains seront réalisés, d'autres resteront des rêves qui sait ?

    En attendant que mon jardin reprenne un peu ses couleurs, je vous emmène une nouvelle fois sur les routes du Cantal.

    Au départ de Chaudes Aigues je part dans le pays de Saint Flour, Saint Martial, Fridefort, le château d'Alleuze, Saint Georges, le viaduc de Garabit, Barrage de Granval, Faverolles. Voilà une belle boucle pour découvrir les gorges de la Truyère et c'est magnifique.

    Juste quelques images.

    Echappée Belle dans le Cantal (3)

     Echappée Belle dans le Cantal (3)

     Echappée Belle dans le Cantal (3)

    Echappée Belle dans le Cantal (3)

    Echappée Belle dans le Cantal (3)

    Echappée Belle dans le Cantal (3)

    Echappée Belle dans le Cantal (3)

     

    Echappée Belle dans le Cantal (3)

    Echappée Belle dans le Cantal (3)

     


    3 commentaires
  • Hier soir j'ai arrosé le jardin, je sais ce n'est pas bien pour la planète d'avoir mis le tourniquet (ce que je ne fais jamais) mais là cette désolation ne m'était pas supportable. Ce matin il y a une très légère rosée. Le jardin va reprendre vit mais pour le moment j'ai l'impression que c'est un petit bout du Larzac. Rien à voir avec les plateaux de l'Aubrac où je vous emmène aujourd'hui.

    Pour une journée nous avons fait un petit circuit à partir de Chaudes-Aigues. St-Urcize, Nasbinals et sa cascade, Aubrac (j'ignorais qu'il existait une ville qui portait le nom du plateau) et son jardin botanique et puis Laguiole puis retour à Chaudes-Aigues. Une belle boucle. Des vieilles pierres, des fleurs sauvages, des rencontres aussi, des vaches bien sûr et une belle très belle nature. Impossible de tout vous montrer ici, alors juste quelques images pour vous donner envie de partir pour le Cantal un de ces jours.

    Ste Urcize

    Echappée Belle dans le Cantal (2)

    sur le bord des chemins

    Echappée Belle dans le Cantal (2)

    Cascade du Roc à Nasbinals et son chaos de pierres

    Echappée Belle dans le Cantal (2)

    Echappée Belle dans le Cantal (2)

    Aubrac

    Echappée Belle dans le Cantal (2)

    Echappée Belle dans le Cantal (2)

    Echappée Belle dans le Cantal (2)

    Echappée Belle dans le Cantal (2)

    Retrouver le jardin botanique de l'Aubrac sur Facebook. Les jardiniers oeuvrent pour répertorier avec soin et passion les fleurs et plantes qui poussent sur le plateau. Il y a une richesse incroyable. Une belle rencontre avec l'une des jardinières qui m'as guidée pour découvrir sa belle région.

    Echappée Belle dans le Cantal (2)

     Echappée Belle dans le Cantal (2)

    et puis des vaches

    Echappée Belle dans le Cantal (2)

    Ah comme j'aimerai tout vous montrer mais c'est vraiment impossible, il y avait tant de belles choses. 

    A suivre...


    5 commentaires
  • Je pensais pouvoir faire suivre mon ordinateur pendant mes vacances. C'est ce que j'ai fait mais impossible de me connecter à internet avec mon petit web trotter, voilà ce qui explique la pause dans nos conversations. Me voici de retour ! 

    C'est la première fois que je part en juillet, c'était super mais le retour à la vraie vie est dur, le jardin n'a pas reçu d'eau et malheureusement il a beaucoup souffert. J'avoue avoir le spleen. Je vais attendre un peu avant de vous montrer ce qui a résisté car j'aimerai vous raconter en quelques photos les beaux paysages du Cantal et de l'Aubrac.

    Le Cantal est une région que je connaissais absolument pas. En juillet je cherchai un endroit calme, vert et reposant loin de la foule touristique. C'est exactement l'endroit qu'il me fallait. Des paysages somptueux, du vert à perte de vue, des vaches que j'adore, des petites fleurs des champs enchanteresses mais aussi des bons petits plats (végétariens s'abstenir). J'ai repris des forces pour affronter la vie professionnelle qui n'est pas toujours simples et les petites tracasseries du quotidien. Une belle parenthèse que cette échappée belle dans le Cantal.

    Mon point de chute était la jolie petite ville thermale de Chaudes-Aigues, idéalement placée pour randonner dans le pays de St Flour, les gorges de la Truyère et le plateau de l'Aubrac. C'est au sud des Monts du Cantal et au-dessus de l'Aveyron et de la Lozère pour vous situer un peu plus le lieu de mes vacances.

    Allez je vous emmène faire un petit tour à Chaudes-Aigues pour vous donner des idées de séjour dans nos belles régions de France.

    Le guide indique : La chaleur de la Terre. Montées des profondeurs, plus de 30 sources thermales y jaillissent. En haut de la place intérieure du marché, la Source du Par atteint 82°C, on la dit la plus chaude d'Europe. Ici, l'eau bouillante est partout, elle cuit les oeufs, emplit le lavoir et chauffe les maisons, soigne le corps et stimule l'esprit.

    Un très beau village authentique et apaisant au creux d'une vallée. J'aime ces vieilles pierres et les fleurettes qui s'y faufillent.

    Echappée Belle dans le Cantal

    Echappée Belle dans le Cantal

    Echappée Belle dans le Cantal

    la source du Par

     Echappée Belle dans le Cantal

    le lavoir

    Echappée Belle dans le Cantal (1)

    Echappée Belle dans le Cantal (1) Echappée Belle dans le Cantal (1) Echappée Belle dans le Cantal (1)

     

    Echappée Belle dans le Cantal (1)

    Echappée Belle dans le Cantal (1) Echappée Belle dans le Cantal (1)

     Echappée Belle dans le Cantal (1)

    Echappée Belle dans le Cantal (1)

    Echappée Belle dans le Cantal (1) Echappée Belle dans le Cantal (1) Echappée Belle dans le Cantal (1)

     Echappée Belle dans le Cantal (1)

    Echappée Belle dans le Cantal (1)

     

    Echappée Belle dans le Cantal (1)

    Echappée Belle dans le Cantal (1)

     Merci à mon amie Françoise de m'avoir fait découvrir son village

    A suivre...


    12 commentaires
  • Françoise Lacaze parle si bien de sa grenouillère, le bonheur en situation difficile. Nous sommes beaucoup de jardinier à penser que notre jardin est trop ceci ou pas cela, la terre trop acide, trop argileuse, trop calcaire, ou pas assez drainée, trop lourde ou trop légère. Nous ne sommes jamais contents.

    Souvent il faut beaucoup d'imagination pour réaliser un beau jardin avec nos contraintes. L'imagination Françoise n'en a pas manqué et tout devient possible.

    La grenouillère

    En 1988, notre jardinière a le coup de coeur pour un terrain marécageux traversé par le ruisseau de l'Yvette. En fait il est quasiment sur la source de cette jolie rivière qui coule au fond de la vallée de Chevreuse. La terre est très lourde mais surtout très humide, une vraie éponge. Un défi relevé avec brio par Françoise, la magicienne. A force de persévérance et aussi d'essais infructueux, le jardin d'eau se révèle zen et luxuriant, tranquille comme l'eau qui y coule doucement.

    La fée de l'Yvette a un secret qu'elle me confie bien volontiers, elle paille. Tous les massifs sont recouverts de fibralgo. Cela limite considérablement la pousse des belles indésirables. En effet, chaque végétal doit rester bien à sa place car avec toute cette eau et une très belle orientation, ça pousse sans cesse et bien entendu il est inconcevable pour Françoise de traiter chimiquement. Le jardin est zen et naturel et tout se fait avec de l'huile de coude, le nettoyage des pièces d'eau comme la suppression des fleurs fanées. 

    Elle connait les meilleures adresses pour trouver des pépites pour son jardin, c'est l'un de ses autres petits secrets, elle parcoure toutes les régions de France pour les trouver. Vous ne serez donc pas étonnés de savoir qu'elle a connu André Eve.

    Je vous emmène à La Grenouillère.

    Vous y verrez une collection incroyable d'Acer, d'hosta, d'arbustes japonais rares, de deutzia et spirée, de fougères bien entendu et aussi du minéral avec des galets et petits et gros cailloux, des graminées.... des trésors 

    Le jardin du haut est très zen, minéral et déjà on peut observer une belle profusion de végétaux savamment agencés par Françoise

    La grenouillère

    La grenouillère La grenouillère La grenouillère

     

    La grenouillère

     

    La grenouillère

     

    La grenouillère

     

    le jardin embrasse l'Yvette et les bassins en chambre verte et zen. Astilbes, nénuphars et plantes aquatiques et de berge

    La grenouillère

     

    La grenouillère

     

    La grenouillère

    La grenouillère

     

    Voyez la profusion des formes de végétaux, c'est sublime

    La grenouillère

     

    sous le pont coule l'Yvette

     

    La grenouillère

     

    Excusez la qualité des photos écrasées par le soleil mais c'est pour vous montrer le nombre incroyable de merveilles. Regardez ce très bel saule crevette

    La grenouillère

     

    La grenouillère La grenouillère

     

    La grenouillère

    La grenouillère La grenouillère La grenouillère

     

    une idée à prendre pour habiller le sol autour d'un grand conifère où rien ne pousse

     

    La grenouillère

    La grenouillère

     

    voici une autre belle idée pour faire un chemin ou de petits trésors vont se resemer

    La grenouillère

     

    La grenouillère La grenouillère

    La grenouillère

     

    les petites fleurettes sont aussi à la Grenouillère

    La grenouillère

     

    La Grenouillère

     

    La grenouillère

    Impossible de tout vous montrer, je vous invite vivement à découvrir ce jardin bijou lors des prochaines portes ouvertes.

    Merci beaucoup Françoise pour ouvrir votre jardin avec tant de gentillesse et de générosité


    11 commentaires
  • Après avoir passé une bonne nuit au Château des Tertres à rêver du jardin de Catherine, j'ai passé le dimanche à chiner des idées dans un endroit magique, à Chaumont dans le parc du château.

    Les jardins de la pensée, c'est le thème du festival international des jardins de cette édition 2018. 

    Chaque artiste propose sa conception du jardin, ses pensées et ses délires dans un espace qui fait à peu près la taille de mon jardin de poche. Il y avait du beau, du très beau, du poétique, de l'étonnant, de l'étrange et euh... de l'art que je ne comprends pas toujours. 36 jardins plus les jardins permanents qui sont tous aussi incroyables les uns que les autres.

    Chaumont : les jardins de la pensée

     Chaumont : les jardins de la pensée

    Chaumont : les jardins de la pensée

    Chaumont : les jardins de la pensée

     Chaumont : les jardins de la pensée Chaumont : les jardins de la pensée

    j'ai beaucoup aimé le travail de cette créatrice Fujiko Nakaya, de la brume poétiquement posée près d'un bosquet de bouleaux. Lorsque l'on entre à l'intérieur du nuage, la sensation sur la peau de toutes ces gouttelettes est extraordinaire

    Chaumont : les jardins de la pensée

    le jardin anglais (jardin pérenne)

    Chaumont : les jardins de la pensée Chaumont : les jardins de la pensée

    Volcan de Nils Udo, marque l'obsession de l'artiste pour le paradis perdu, la nature matrice, refuge.

    Chaumont : les jardins de la pensée

     

    le jardin chinois (jardin perenne) du musée du jardin chinois de Pékin, invitation poétique avec des bambous et des roses

    Chaumont : les jardins de la pensée

     

    jardin pérenne du paysagiste Yu Kongjiang

    Chaumont : les jardins de la pensée

     

    la serre, une merveille

    Chaumont : les jardins de la pensée

     

    les sept vallées, le poète soufi Farid al-Din Attar propose un cheminement de la pensées en sept étapes ainsi que le récit 'un recueil de poèmes en langue persane inscrite sur le sol dans la spirale

    Chaumont : les jardins de la pensée

     

    la possibilité d'une île. Invitation à la méditation

     

    Chaumont : les jardins de la pensée

     

    là je ne sais plus mais c'était si beau

     

    Chaumont : les jardins de la pensée

     

    là je ne sais plus mais je n'ai pas aimé

    Chaumont : les jardins de la pensée

     

    Chaumont : les jardins de la pensée

    Chaumont : les jardins de la pensée

    Je ne peux pas tout vous montrer alors le mieux c'est de vous y rendre. 


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique