• Chaque année en septembre je termine mes échappées belles par une visite chez la maman de Gilles à Mirepoix. C'est l'occasion d'aller faire un tour dans les montagnes ariégeoises et aussi de faire une délicieuse ballade dans le jardin aux plantes parfumées de Limoux ici.

    Gabrielle et Pierre Gerber, propriétaires de ce lieu promenade-pépinière m'annoncent que c'est la dernière année, le jardin ferme en octobre 2017 et faute de repreneur ce sera définitif. Je suis bien triste. Ils me disent joyeusement qu'ils prennent leur retraite puis ajoutent que c'est plutôt une sorte de reconversion puisqu'ils vont développer la partie pépinière. "Impossible de ne pas continuer à mettre les mains dans la terre et à partager nos plantes parfumées, menthe, pelargonium, sauges...". Ouf !

    Dorénavant, nous pourrons commander en ligne sur leur site de la bouichère, se faire livrer à domicile ou à la pépinière. Je retrouve le sourire car vraiment ils ont des petites merveilles. Vous allez craquer !

    Je flâne donc une dernière fois, avec un peu de nostalgie, dans les allées de ce jardin.

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    les arbres morts ont une seconde vie

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    je n'avais jamais vu de lierre comme celui-ci Hedera helix 'Erecta'

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    voici une belle brouette de Zoysia tenuifolia ou gazon des mascareignes

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    d'autres merveilles ont retenu mon attention

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    je ne pensais pas que le Nicandra physaloides pouvait faire un si joli arbuste, chez moi il est beaucoup plus chétif

    je vais proposer quelques graines au prochain SOL

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    les sauges sont magnifiques cette année

    salvia wendy's wisch, une sauge arbustive

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    Salvia guaranitica congestiflora

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    Helenium wonadonga

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    une plante étonnante Adonis goutte de sang, je vous mets sa fiche

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    caryopterix x clandianensis

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    il y avait encore de très belles roses qui supportent très bien le climat de la région et ses écarts de température

    Ste Cécilia

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    Echo

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    Buff beauty

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    Pénélope

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    de jolis cosmos dorés que je proposerai pendant le SOL

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    une annuelle étonnante qui se glisse dans les massifs sans gêner les autres plantes, elle se resème.

    il s'agit d'une renoué géante haute jusqu'à 2m, polegonum orientale

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    Sphaeralcea 'la Bouichère' Mauve-globe, jolie merveille

     

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    Gomphrena blobosa 'Fireworks', Amaranthe boule, une autre merveille

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    verbena rigida 'polaris', verveine

     

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

    une autre plante étonnante, encore une renouée

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     

     

    Dites moi ce que vous pensez du choix qu'ils proposent sur leur site. Vous pouvez commander à l'automne pour recevoir vos merveilles au printemps.  

    Dans la serre, il n'y avait presque plus rien pour la vente mais j'y ai trouvé quelques sauges qui je l'espère se plairont dans mon jardin. J'ai fait bien attention qu'elles soient suffisamment rustiques pour passer l'hiver. J'aurai bien pris également des menthes ou des pelargoniums (il y a des parfums incroyables !). Il y a aussi un choix important de thym, je commanderai.

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

    Le jardin aux plantes parfumées à Limoux

     


    8 commentaires
  • Après ces quelques jours à l'Ile de Ré et en Charente, nous voilà partis pour le petit village de Saint Emilion. Nous y avons passé juste deux nuits. Je ne suis pas connaisseur de vin mais j'avoue que l'on se laisse tenter facilement par un petit verre de dégustation avec du bon pain et du paté.

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    Toutefois moi ce qui m'a intéressée, en dehors de la délicieuse daube au vin et surtout des macarons des ursulines, ce sont les vieilles pierres des maisons et les vieilles ruelles du village. J'ai adoré y flâner et, avec un guide racontant sa ville, c'était vraiment intéressant.

    Avant cela, nous sommes passés par Rochefort pour aller voir l'Hermione revenu à son port. Il repartira l'année prochaine pour ses nouvelles aventures.

    (Désolée pour la qualité médiocre des photos, le temps était maussade pendant tout notre séjour)

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    Je vous entraîne dans mes pas à la découverte de Saint Emilion qu'il ne faut pas rater si vous aller dans le bordelais. Suivez le guide !

    Le clocher que vous voyez là est le plus haut du bordelais, il fait 450 tonnes, oups ! c'est beaucoup et l'on y pense lorsque l'on est à l'intérieur.

    Mes échappées belles de l'été ...suite

    Mes échappées belles de l'été ...suite

    Mes échappées belles de l'été ...suite Mes échappées belles de l'été ...suite 

    Derrière ses murs une église monolithique, la plus vaste d'europe, elle est sous le clocher si lourd

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    Mes échappées belles de l'été ...suite

    Mes échappées belles de l'été ...suite

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    les vignes sont tout autour du village, elles font aussi sa fortune aujourd'hui comme par le passé du temps où les anglais occupaient les lieux. Toutefois au moyen age ce sont le commerce des pierres de calcaire et du grain qui était très florissant.

     

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    La région est devenue réputée car les bordelais ont réussi à obtenir auprès des anglais que le vin Bordelais et de Saint Emilion soit vendu avant celui des autres régions. Ainsi les autres vignobles ont été arrachées car leurs propriétaires ne les vendaient pas, ils se sont tournés vers d'autres productions.

    Mes échappées belles de l'été ...suite

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     un lavoir

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    là se vendait le grain. C'est devenu une prison pendant la révolution (il demeure quelques barreaux pour témoigner de ce lourd passé)

     

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    Au moyen âge, la ville basse était occupée par les bénédictins pas trop sérieux qui aimaient boire et prendre femme tandis que la ville haute était tenu par les très pieux Augustins qui les surveillaient. En dehors de la ville, étaient les franciscains et les dominicains., deux ordres mendiants qui à la guerre de 100 ans ont été accueillis à l'intérieur de la ville fortifiée. Il y avait aussi les ursulines. Ah l'ennemi était français à cette époque.

     

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    Mes échappées belles de l'été ...suite Mes échappées belles de l'été ...suite Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    le couvent des cordeliers ou franciscain. On dit cordelier pour la corde à 3 noeuds qu'ils portaient autour de la taille pour symboliser leurs voeux de pauvreté, chasteté et obéissance. Aujourd'hui dans les caves vieillit un excellent crémant de bordeaux

     

    Mes échappées belles de l'été ...suite

     

    J'espère que la visite vous a plu, le guide vous remercie de l'intérêt que vous y avez porté


    12 commentaires
  • Comme chaque année, j'attends septembre pour prendre quelques vacances. J'apprécie la douceur du début de l'automne. Cette année même si le temps est très capricieux, j'ai pu faire de belles ballades.

    Pour commencer j'avais une envie de voir la mer alors mes échappées belles m'ont conduite à l'Ile de Ré. Quoi de mieux pour se ressourcer et s'apaiser que de déambuler dans les petites rues étroites et fleuries de Saint Martin en Ré, de prendre le bon air au phare des baleines et de profiter de la marée basse pour ramasser des petits coquillages.

    Je ne connaissais pas du tout La Rochelle, alors c'est l'occasion de découvrir son port avant d'emprunter le fameux pont.

    Mes échappées belles 2017

     

    Mes échappées belles 2017

     

    L'Ile de Ré s'étendait devant nous pour 4 jours et plus particulièrement le village de Saint Martin en Ré

    Mes échappées belles 2017

     

    Mes échappées belles 2017

    Mes échappées belles 2017

     

    oh les beaux poissons ! J'ai fait une cure de produits de la mer

     

    Mes échappées belles 2017

     

    j'adore les portes et fenêtres joliment fleuries

     

    Mes échappées belles 2017 Mes échappées belles 2017 Mes échappées belles 2017

     

    Mes échappées belles 2017

    Mes échappées belles 2017 Mes échappées belles 2017

     

    Que serait l'Ile de Ré sans ses vélos

     

    Mes échappées belles 2017

     

    ses mouettes et ses plages

     

    Mes échappées belles 2017

     

    Mes échappées belles 2017

     

    Mes échappées belles 2017

     

    mais aussi ses fameux baudets, sans leur culotte

    Mes échappées belles 2017

     

    les hortensias sèchent joliment sur l'Ile

    Mes échappées belles 2017

     

    Mais que serait mes échappées belles sans la découverte d'un joli jardin.

    Demain je vous raconte où j'ai entendu des massifs de fleurs respirer


    7 commentaires
  • Nous connaissons St Jean de Beauregard pour ses merveilleuses fête des plantes de printemps et d'automne mais vous y êtes vous déjà promené lorsque tout est calme et paisible.

    Le domaine ouvre ses portes tous les dimanches après-midi de mars à novembre. 

    Voici l'allée principale dès que l'on a passé la grille de l'entrée

    Un dimanche à St Jean de B.

    et l'endroit où nos pépiniéristes préférés exposent leurs merveilles

    Un dimanche à St Jean de B.

    il y a des petites choses qui sont cachées aussi, que l'on ne voit qu'en déambulant, en prenant le temps

    Un dimanche à St Jean de B.

     des arbres magnifiques

    Un dimanche à St Jean de B.

    des petits détails un peu partout qui enchantent

    Un dimanche à St Jean de B. Un dimanche à St Jean de B. Un dimanche à St Jean de B.

     Un petit coin secret pour papoter en privé. Il ne faut pas oublier que le château est vivant et habité. Ce n'est pas un musée mais un vrai lieu de vie pour une famille

    Un dimanche à St Jean de B.

    Un dimanche à St Jean de B.

     l'allée vers le pigeonnier si belle avec ses vieux pavés et ses beaux batîments

    Un dimanche à St Jean de B.

    Un dimanche à St Jean de B.

    voilà de quoi faire une belle jardinière

    Un dimanche à St Jean de B.

    la maison où sont exposés des peintures pendant les fêtes

    Un dimanche à St Jean de B.

    le bassin, vous pouvez bien voir les belles pierres qui le constituent 

    St Jean de Beauregard en secret

    regardez ces grilles comme elles sont sublimement restaurées

    Un dimanche à St Jean de B.

    et celles-ci plus secrètes entourées d'une végétation luxuriante

    Un dimanche à St Jean de B.

    le pigeonnier, un des plus grand d'Ile de France, a fait la célébrité du château

    Un dimanche à St Jean de B.

    Un dimanche à St Jean de B.

    le château du XVIème siècle, une architecture remarquable

    Un dimanche à St Jean de B.

    le potager enfin magnifique dans ses couleurs d'automne avec dahlias et cosmos en vedette

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

    Au temps jadis, le potager à la française et le verger permettaient de nourrir les 40 personnes vivants au château et quelle merveilleuse idée d'entourer ces fruits et légumes par des fleurs qui attirent les butineuses et aujourd'hui aussi les visiteurs

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret St Jean de Beauregard en secret St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

     les serres emplies de raisins 

    St Jean de Beauregard en secret

    des légumes, des fruits, des fleurs toujours pour régaler les papilles et les yeux

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

    St Jean de Beauregard en secret

    il y a tant à vous montrer, tant à voir... en repartant une petite chapelle juste avant la grille

    St Jean de Beauregard en secret

     J'espère vous avoir donné envie de venir découvrir ce domaine même en dehors des fêtes des plantes

    Fête des plantes d'automne les 22-23 et 24 septembre prochain 

     


    12 commentaires
  • Judith nous a convié chez elle dans son magical garden mais avant de nous le faire découvrir, elle a souhaité nous entraîner chez Edith et Dominique Brochet-Lanvin au lieu dit "La Presle" (http://www.pepiniere-brochetlanvin.com/) dans leur jardin botanique qui en plus d'être un centre pédagogique est un lieu de conservation botanique, un endroit ludique, une belle pépinière mais surtout un endroit magnifique.

    Je vous emmène, suivez moi, parcourons ensemble ce jardin remarquable.

    Nous avons commencé par une petite ballade dans les arbres très amusante et faisable même en ayant le vertige (je vous le confirme). Sans lire les consignes, nous suivons Charlotte, Gilles le raisonnable nous les rappellera "une personne à la fois, et on ne se balance pas" oups !

    Lieu dit "La Presle" Lieu dit "La Presle"

     le souci a été pour redescendre de notre perchoir. Enfin surtout pour moi et mon vertige, car Charlotte et Judith étaient, elles, parfaitement à l'aise. re-oups !

    Lieu dit "La Presle"

     Lieu dit "La Presle" Lieu dit "La Presle" Lieu dit "La Presle"

    nous avons admiré de belles clématites

    Lieu dit "La Presle"

    un arbuste incroyable, le sorbaria, aux fleurs toutes douces, 

    Lieu dit "La Presle"

    un hedera helix arbori compact a retenu mon attention, tout mignon

    Lieu dit "La Presle"

    cette spirée crépue également

    Lieu dit "La Presle"

     

    les roses partent à l'assaut des conifères 

    Lieu dit "La Presle" Lieu dit "La Presle"

     

    de vraies merveilles

    Lieu dit "La Presle"

     

    Lieu dit "La Presle"

     

    trop mignon ce "orange king"

    Lieu dit "La Presle"

     

    j'aime beaucoup les boutons de "perle d'or"

     

    Lieu dit "La Presle"

     

    Lieu dit "La Presle"

     

    Valérie marche sur une belle allée couvertes de trèfles car le jardin préserve la biodiversité, c'est si joli !

    Lieu dit "La Presle" Lieu dit "La Presle"

     

    Lieu dit "La Presle"

    Lieu dit "La Presle"

     

    un espace pour les petits et grands enfants

    Lieu dit "La Presle"

     

    un espace dédié aux vivaces et graminées

     

    Lieu dit "La Presle"

     

    Lieu dit "La Presle"

    Lieu dit "La Presle"

    Lieu dit "La Presle" Lieu dit "La Presle"

    Lieu dit "La Presle"

    Lieu dit "La Presle"

    Lieu dit "La Presle" Lieu dit "La Presle"

    Lieu dit "La Presle"

     

    Lieu dit "La Presle" Lieu dit "La Presle" Lieu dit "La Presle"

    Je ne vais pas tout vous montrer tout de même, il faut y aller et puis après faire un petit tour à la pépinière

    Lieu dit "La Presle"

    Comme malheureusement il fait bien trop chaud pour planter, j'ai juste rapporter deux petits pots d'érigerons

    A voir aussi : le billet de Valérie et celui de Charlotte


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique