• Voici une plante qui n'a pas souffert du tout de la chaleur et pour cause, elle a les pieds dans l'eau. Elle est plantée au milieu de ma mare.

    Elle est rouge. C'est une couleur rare dans mon jardin de poche. Elle est comme une petite île flamboyante, une flamme. C'est joli.

    Schizostylis coccinea 'Major' appelé aussi Glaieul des marais (bien plus facile à retenir !)

    Il faut l'immerger sous 40/60 cm d'eau, parfait pour un petit bassin. Il résiste à -15 et fleurit de août à octobre - soleil ou mi-ombre

    Schizostylus coccinea 'Major'

    Schizostylus coccinea 'Major' Schizostylus coccinea 'Major'

     

    Bon dimanche !


    8 commentaires
  • Il n'a pas l'exubérance des années passées.  Mais l'année dernière, mes hortensias ont vécu un été abominable, la grêle puis mon absence en pleine sécheresse. J'avais dû les couper à 10-15cm du sol. Les blancs n'ont pas fleurit.

    Ils s'en sortent plutôt bien cette année mais j'avoue leur avoir donné beaucoup d'eau pour les aider. Je ne pourrais pas les arroser autant chaque année, ce ne serait pas raisonnable. 

    Pauvre hortensia

    En voyant ces petites fleurs serrées les unes contre les autres toutes simples pour n'en former qu'une seule, magique, je ne peux que les espérer encore et encore chaque année

    Pauvre hortensia


    5 commentaires
  • Bourrache un jour, bourrache toujours ! Dit-on.

    Celle-ci est toute seule dans mon massif mais elle fleurit encore aujourd'hui. En plein soleil, elle demeure toute fraîche. 

    J'espère bien qu'elle va se ressemer !

    Toute seule !


    4 commentaires
  • Cette belle anémone ' Honorine Joubert' est une survivante. Voilà deux ans qu'elle n'avait pas fleurit. La cause, deux été caniculaires. Une soudaine fraîcheur et hop ! la voici qui pointe le bout de ces jolis pétales. Peut être aussi m'a t elle entendu dire que j'allais la remplacer. Qui sait ! 

     Regardez la taille des feuilles restantes, celles qui n'ont pas grillées (au bout des tiges étaient les feuilles croustillantes, brûlées). Regardez aussi la place que prend la belle dans mon massif exposé mi-ombre.

    Minable ! Rien à voir avec les floraisons du passé m'enchantaient

    A gauche août 2019 - A droite août 2017

     

    Alors selon vous qu'est ce que je fais ?


    14 commentaires
  • Ce petit coin près de la mare a posé souci. Je ne sais pas pourquoi tout ce qui y a été planté, juste avant la sécheresse et au moment de la création du point d'eau, n'a pas voulu pousser. En plus, j'ai mal créé la berge qui est trop pentue et la terre glisse. Il faut intervenir avant les pluies d'automne.

     Et voilà !

    Une spirée panachée pour apporter de la lumière, un carex ice dance, une graminée dont j'ignore le nom qui était dans un autre coin du jardin. Les graviers vont se mélanger à la terre, ils seront moins visibles dans peu de temps. J'ai nivelé la terre et ainsi la pente est désormais plus douce même si sur la photo ce n'est pas trop visible. Les végétaux retiendrons la terre et les petits hérissons pourront passer plus facilement. Egalement, les pigeons avaient quelques difficultés pour aller boire. Ces idiots passaient là alors que c'était plus facile ailleurs.

    il faut aussi que je remplace la bruyère à l'automne. Je planterai aussi quelques bulbes de petites tailles. Je ne sais pas encore quoi. L'iris d'eau va bientôt fleurir et je vais avoir une autre fleur de nénuphar.

    mon petit point d'eau prend doucement forme

    la petite mare  la petite mare

     


    18 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires