• Allez je commence la série des hellébores par ces deux très beaux spécimens de chez Thierry Delabroye que j'ai planté il y a deux ans. Ils sont magnifiques !

    Celui ci est simple, des pétales fins comme du papier de soie rose veinés de pourpre avec un coeur pourpre également et des étamines blanches. Ravissant et délicat ! Un rayon de soleil le sublime.

    Les rois du jardin 1

     Les rois du jardin 1 Les rois du jardin 1

    Le second je vous l'ai déjà montré car il était le premier à fleurir. Je ne résiste pas à vous le montrer de nouveau car il est vraiment beau. Un froufroutant très timide. Difficile de voir son coeur et franchement il y a trop de boue pour que je me mette à plat ventre !

    Les rois du jardin 1

    Les rois du jardin 1

    Les rois du jardin 1

    A suivre...


    11 commentaires
  • Il fait très doux et entre deux averses j'en ai profité pour tailler mes rosiers grimpants remontants. J'ai taillé les non-remontants cet été alors leur floraison. Par contre, les grimpants qui remontent peuvent être taillés dès la fin janvier. C'est en effet beaucoup plus facile car  la végétation va vite pousser et cela deviendra difficile de faire cette opération sans tout écrabouiller. Déjà les bulbes pointent le nez.

    En arrêtes de poisson

    Comment je taille mes rosiers grimpants ? Et bien tout simplement. Comme je ne suis pas une experte j'applique la méthode dite en "arrêtes de poisson" qui fonctionne très bien.

    Je commence, bien entendu, par couper le bois mort sans laisser de moignon. Ensuite je coupe à ras tout ce qui est malingre et qui ne donnera pas grand chose. Puis je repère les charpentes du rosier c'est à dire les très grosses branches d'où partent les plus petites. Ce sont donc toutes les petites branches que je vais tailler. Coupez au-dessus d'un oeil, c'est de là que partiront les nouvelles branches qui donneront de belles roses.

    En arrêtes de poisson

    En arrêtes de poisson

    Certains jardiniers taillent court et d'autres long. Si vous taillez pas trop court et qu'il gèle vous pourrez toujours retailler un peu. Pour moi pas question que je remonte sur mon échelle, c'est trop sportif ! Mon travail n'est pas parfait car je suis juchée sur cette fameuse échelle et j'ai le vertige. Alors je fais comme je peux, mais qu'importe je sais qu'il sera magnifique au printemps prochain. Prenez aussi en considération l'âge de votre rosier. Pour un jeune allez y tout doux quand même mais pour un vieux allez hop il est bien implanté, il ne risque rien.

    Ainsi avec mon beau 'sourire d'orchidée' bien costaud je n'hésite pas trop. Je le connais bien et je sais qu'il va m'enchanter. 

    Avec cette méthode en "arrête de poisson", voici en mai le résultat

    En arrêtes de poisson 

    Il se mélange avec 'Ghislaine de Féligonde' qui aura le droit à la même coupe

    En arrêtes de poisson

    J'ai oublié de faire une photo avant mais voici le après

    Impressionnant n'est-ce pas ? Et oui c'est bien mon 'Sourire d'Orchidée'. Je le taille de cette façon tous les ans. Ah j'ai oublié de vous dire ! Je taille à ras une grosse et ancienne branche également pour l'inciter à produire de nouvelles charpentes. Vous voyez la charpente de gauche est récente, elle a remplacé une que j'avais coupé à ras. Pour l'instant je laisse celle de droite jusqu'à ce qu'une autre prenne le relais. J'attache tout sur mes treilles en arquant. Les branches ainsi tordues donneront beaucoup plus de départs.

    A droite il y a 'Ghislaine de Féligonde' et à gauche le 'Blush noisette' que je taille en arbuste même s'il essaye toujours de s'envoler. Un troisième grimpant ce n'est pas possible. Chacun sa place !

    En arrêtes de poisson 

     Voilà c'est ma méthode spéciale débutante. Comment faites vous ? Cela m'intéresse pour progresser


    12 commentaires
  • Vous savez tous combien le jardin d'André Eve est important pour moi mais il est aussi important pour vous, pour tous les jardiniers, pour tous les passionnés de belles roses anciennes et nouvelles. Ainsi, je me permets une nouvelle fois de vous en parler.

    Tous pour le jardin d'André Eve

    La création d'une rose est une fabuleuse histoire et André Eve savait si bien la raconter à ses visiteurs. Lorsque je l'ai rencontré pour la première fois, cela a été une vraie révélation pour moi. Je ne pensais pas planter un jour des rosiers dans un jardin de ville de 160m2 où j'ai peu de soleil à leur offrir et pourtant André m'a convaincu que c'était non seulement possible mais que ce serait le début d'une belle histoire d'amour entre moi et les roses.

    Tous pour le jardin d'André Eve

    Grâce à André je parle à mes roses, et aujourd'hui je parle aussi à ses roses lorsque je vais dans son jardin et que je l'entretiens. Il nous a laissé un patrimoine extraordinaire et beaucoup de belles histoires à raconter. Le jardin ouvre chaque été de mai à septembre pour que vous puissiez sentir l'âme du maître au détour d'une de ses allées aux courbes douces. Si vous prêtez l'oreille, vous l'entendrez peut être murmurer malicieusement  "11 mois pour en rêver, 1 mois pour en profiter".

    Yvonne Eve a souhaité, en accord avec sa famille, assurer la pérennité et la transmission du jardin aux générations futures. Ainsi elle a accepté de permettre à l'Association d'acheter le jardin et la maison. C'est sous son regard bienveillant que je travaille ainsi que tous les bénévoles.

    L'Association des Amis d'André Eve a signé avec la Fondation du Patrimoine une convention de récolte de fonds. Une souscription publique est lancée qui permettra de réunir l’argent nécessaire à l’achat du jardin et de la maison. Chaque don est important.

    Cliquez ici pour savoir comment nous aider

    Tous pour le jardin d'André Eve Tous pour le jardin d'André Eve Tous pour le jardin d'André Eve

     Tous pour le jardin d'André Eve

     


    10 commentaires
  • Allez hop Lydie nous ramène en juillet, venez avec nous ! Souvenez vous, il fait chaud et sec. Le jardin souffrait.

    La photo du mois

    Le rosier 'Rush' a été particulièrement beau et comme il est planté à mi-ombre, juillet lui allait bien

    Rétro 2020 : Juillet

    La mosaique du mois

    Rétro 2020 : Juillet

    La bestiole du mois

    Bzz, je suis un bourdon et je vais de fleurs en fleurs, j'adore l'été !

    Rétro 2020 : Juillet

    La découverte du mois

    La magnifique première floraison de cette agapanthe. Une vraie découverte que cette fleur se plaise dans mon jardinet. J'espère la revoir.

    Rétro 2020 : Juillet

    La bizzarerie du mois

    Lili rose ne fleurira pas plus que ça. Vraiment bizarre ce mini rosier ! Enfin bizarre tendance moche pour tout dire

    Rétro 2020 : Juillet

    La story du mois

    C'est Alain qui me la raconte en me parlant avec passion de son potager. 

    Rétro 2020 : Juillet

    La création du mois

    Rétro 2020 : Juillet

    La dernière photo pour la route

    Mon hortensia est en belle compagnie du rosier 'Aquarelle' particulière fleurit en juillet

    Rétro 2020 : Juillet


    11 commentaires
  • J'ai planté en 2016 cette Euphorbia martinii 'Baby charm' dans le patio devant la maison, je l'avais acheté à la pépinière Pescheux. Au printemps, elle est toute fleurie mais je crois que c'est maintenant que je la préfère. Elle a mis du temps à s'installer et j'ai même cru la perdre mais finalement elle commence a être vraiment jolie.

    Elle a peut être eu du mal à démarrer chez moi car il lui faut un sol léger, pauvre, frais à sec et surtout très bien drainé. Ce qu'il faut éviter c'est un excès d'humidité en hiver (elle aime les graviers). En 2016, je n'en savais rien et je l'ai planté dans un sol lourd et pas du tout drainé, sec en été et trempé en hiver. Bref !

    Petit à petit j'ai allégée ma terre avec des feuilles et toutes sortes de paillis. Je pense que c'est la raison pour laquelle finalement mon euphorbe est aujourd'hui ravissante. Elle aime le soleil ou la mi-ombre, chez moi elle est au pied de la haie de lauriers et bénéficie du soleil du matin. Je pense qu'au soleil elle fleurirait davantage.

    Elle m'a intéressée car le pépiniériste m'avait dit qu'elle ne devait mesurer adulte que 30cm de haut et environ 40 de largeur. Et c'est bien le cas puisque je pense qu'elle est désormais adulte. J'avais très peur de me retrouver avec une géante telle que la characias.

    Chez moi elle accompagne les hellébores plantées au même endroit et par la Briza media (amourette) qu'il faut que je contienne un peu. Il y a aussi près d'elle un Senecio vira vira au feuillage gris mais encore jeune.

    Attention mettez des gants pour la manipuler, elle est très très toxique. Ne la plantez pas si vous avez des enfants qui veulent faire des bouquets.

    Euphorbia martinii 'Baby charm'

    Je trouve que l'on dirait de vieilles amies au dos courbés qui s'en vont ensemble se balader en papotant

    euphorbia martinii baby charm

     

    euphorbia martinii baby charm euphorbia martinii baby charm

    Je referai des photos pour vous la montrer avec ses compagnes et en fleurs. Aujourd'hui je la trouvai tellement jolie habillée de grosses gouttes d'eau.

     


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires