• Voici un autre de mes chouchous pour l'année 2018.

    Un rosier mignon tout plein, à la fois délicat, généreux et léger. Un rosier qui a beaucoup de qualité pour un petit jardin comme le mien ou la bordure d'un massif car en plus de ne faire que 30 à 40 cm de haut, il est légèrement tapissant.

    Depuis le printemps, il n'arrête pas de fleurir en petites rosettes doubles dans les tons rose-corail. Je lui ai donné des érigerons depuis l'année dernière et il semble apprécier cette compagnie. Il a maintenant 2 ans chez moi et même s'il m'a enchanté dès la première année, il devient vraiment sublime.

    Je l'adore. Le bouton est comme une sucrerie, les feuilles ont la forme d'amande et la fleur est si émouvante même jusqu'à la fanaison où elle devient toute chiffonnée.

    Un jour, une rose : La Tine d'Amour

    Un jour, une rose : La Tine d'Amour

    Un jour, une rose : La Tine d'Amour

     

    Un vrai bijou pour mon petit jardin


    12 commentaires
  • Chaque année, j'ai un rosier préféré. Ce n'est pas toujours le plus florifère mais celui qui m'a le plus émue.

    Aujourd'hui j'ai décidé d'élire ce rosier "chouchou 2018" mais je devrai dire "chouchou du jour, 2018". Sa rose m'a touché directement au coeur et je suis resté un long moment à regarder la délicatesse de ses pétales chiffonnés. En cette saison elles sont légèrement abricoté-rosé et je trouve que c'est maintenant que l'arbuste est le plus beau.

    Regardez son bouton est rose et déjà chiffonné, il donne l'impression que la rose va être ratée, il est émouvant de fragilité et puis la rose apparaît d'une grâce infinie.

    Roses, mes préférés 2018 Roses, mes préférés 2018

     Pendant la chaleur toutes les feuilles sont tombées mais pour repousser immédiatement, elles sont toutefois légèrement piquées. Le rosier est resté bien compacte et fin juin je l'avais délesté d'une branche ancienne pour l'inciter à refleurir et à faire de nouvelles pousses, ce qu'il a fait. C'est un rosier facile qui doit être encore plus beau dans de meilleures conditions que celles que je lui offre. Son seul défaut, il a un nom imprononçable. Gruss an Aachen.

    Mon rosier chouchou en 2018

    Un grâce infinie

    Quelle est votre rose chouchou 2018 ?

     

     


    11 commentaires
  • Difficile de composer avec ces belles roses rouges inconnues.

    Chaque année elles bravent la sécheresse et c'est lorsqu'il fait le plus chaud au jardin qu'elles s'épanouissent. Son rosier est bien vieux, il a été planté à l'ombre avant mon arrivée au jardin, je pense qu'il a au moins 30 ans. L'arbuste est plutôt moche souvent malade mais ses roses sont magnifiques. Heureusement en plein été, sa floraison ne gêne aucune fleur, il est le seul dans son massif et je n'ai jamais eu le coeur ni la force d'ailleurs de le retirer.

    En rose et rouge...En rose et rouge...

    J'ai taillé quelques branches de mon Féérie The Fairy rien que pour elles. On peut être rouge passion et romantique aussi.

    En rose et rouge... En rose et rouge...

    En rose et rouge...

    Ah si vous avez une idée de son nom ? Je l'appelle ma belle inconnue, ou rouge passion peut être est-ce Lili Marlène ou Ingrid Bergman. Elle devait être la favorite des jardins dans les années 80.

    Bon dimanche

     

     


    5 commentaires
  • Voici une jolie surprise. J'ai commandé Chez Promesse de Fleurs en octobre dernier ce petit rosier appelé Bordure Nacrée pour lequel j'ai eu un vrai coup de coeur et voici que pour son premier printemps, il m'offre ses premières roses.

    Cette obtention de Delbard en 1973 est une jolie petite merveille qui devrait faire 50cm. L'arbuste est sain, les feuilles bien brillantes. Il est bien compact et j'adore ses petites roses doubles délicates allant du saumon presque blanc au rose. Evidemment sa taille est idéal pour mon jardin de poche et il a très facilement trouvé sa place dans mon patio devant la maison.  Je voulais un petit bonbon légèrement jaune-rosé pour faire la transition avec le rosier aux fleurs simples de Escimo blanc au coeur jaune (Kordes 2001) pour aller vers le rose tendre d'Auberge de L'Ill (André Eve 2002) en passant par Elara (Warren Millington 2013). Je pense que je devrai attendre l'année prochaine pour observer le résultat dans ce massif.

    En attendant regardez comme il est mignon.

    Un jour, une rose : Bordure Nacrée

     Un jour, une rose : Bordure Nacrée

    Un jour, une rose : Bordure Nacrée

    Ses compagnons de massif, ils sont placés ainsi

    Escimo, Auberge de' l'Ill et Elara, puis devant Bordure Nacré

    Un jour, une rose : Bordure Nacrée  Un jour, une rose : Bordure Nacrée Un jour, une rose : Bordure Nacrée

    Un jour, une rose : Bordure Nacrée

     

    Ce printemps ils sont trop jeunes pour se rejoindre sur une même photo. Ils sont dans le massif au premier plan. A suivre...

     

    Un jour, une rose : Bordure Nacrée

     


    11 commentaires
  • Hier je vous ai montré un peu de mon Féérie The Fairy accompagné d'un panier de campanules.

    Aujourd'hui il est le plus beau rosier de mon jardin cette année. A la faveur des pluies, il a pris beaucoup de place et ploie sous des centaines de délicieuses petites roses très romantiques. Pour ne pas qu'il s'écroule il est soutenu de tous côtés par de petites barrières en fer forgé. Il doit mesurer 2m de long pour 1,20 de hauteur. En ce moment il attire tous les regards et les butineuses. Il porte merveilleusement bien son nom.

     Un jour, une rose : Féérie the Fairy Un jour, une rose : Féérie the Fairy

     Un jour, une rose : Féérie the Fairy

     

    Un jour, une rose : Féérie the Fairy

    féérique !


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique