• Dans un coin de mon jardin dans la vallée des rois, j'ai découvert un nid au pied d'une haie et puis un autre dans un des cerisiers

    Squatte Squatte

    Gilles et moi avons décidé de les conserver. Ils ont certainement été fabriqués par les anciens propriétaires. Quelques clous et un bon nettoyage devraient pouvoir leur permettre de durer encore quelques temps. Pour le premier, nous n'avons rien vu dedans. Aucun piaf n'y a fait son nid depuis longtemps semble-t-il. Peut être quelques souris ?

    Pour le second, celui dans le cerisier, il apparaît qu'il a bien été squatté. Mais pas par des amis à plumes. Regardez plutôt !

    Squatte Squatte Squatte

    Fascinant ! 

    Squatte

    Nous avons nettoyé tout ça et remis la boite en place. Je ne sais pas si un locataire y trouvera refuge ? Qu'en pensez vous ? Ces nids sont-ils trop vieux, trop abimés pour être loués ?

    Squatte


    14 commentaires
  • En découvrant mon nouveau jardin, j'ai découvert des petits aménagements réalisés par l'ancienne propriétaire.

    A quoi pouvait bien servir tout cela ? Et puis j'ai vite compris ! Ce jardin est le repère de petits amis du jardinier et la dame qui vivait là, avant nous, les aimait et leur rendait la vie plus facile. 

    Cet abri servait à Caroline la tortue. J'apprends par ma voisine qu'elle a disparu après le décès de celle qui la chérissait. Plus de salade, plus de fraise.... j'espère qu'elle a trouvé refuge. Aujourd'hui je laisse l'abri en place, cela peut servir à un hérisson par exemple. J'ai pu observer de petites crottes caractéristiques. Il en en a c'est certain !

     Des pots cassés abandonnés serviront également de cachette à quelques bestioles

    Un nid abandonné à retaper pour être de nouveau utilisé

    Il n'a pas fallu longtemps pour que mes nouveaux amis pointent le bout de leur bec, moustache et museau

    D'abord un couple de pic-vert

     

     Mes nouveaux amis

     Dès que j'ai mis une soucoupe d'eau, le pigeon et un rouge-queue sont venus y boire

     

     Et une huppe fasciée. J'étais très heureuse d'observer ce bel oiseau migrateur pour la première fois, nous étions en juillet

     Mes nouveaux amis Mes nouveaux amis

     Il y a quelques chats qui passent par le jardin pour aller manger chez la voisine qui offre aux petits sauvageons le repas. Ils ne sont pas vraiment sauvages, plutôt curieux et gourmands. En voici un que nous avons appelé grosse-tête. Il a un petit corps, de petites pattes mais une grosse tête.

    Voilà une autre bestiole à qui nous avons failli donner un coup de pelle lors de travaux de jardinage. Il faut vraiment faire très attention. Dans son trou, le prince-crapaud est bien à l'abri.

    Mes nouveaux amis Mes nouveaux amis

     Et puis il y a lui. Tic pourquoi Tic tout simplement parce que nous avons pu observer qu'il existait Tac. Et oui ! ils sont deux.

    Il y a des noisetiers pas loin. Alors j'en ramassé quelques noisettes, j'ai ajouté quelques noix que j'ai déposé dans un petit récipient. Ils n'ont pas mis longtemps à repérer le garde-manger et nous avons pu les observer. C'est mignon !

    Mes nouveaux amis

    Mes nouveaux amis  Mes nouveaux amis

     Dans le ciel nous voyons passer des montgolfières mais aussi des canards, des oies. Le héron passe au-dessus aussi, il faudra se méfier lorsque la mare que nous sommes en train, Lo, Gilles et moi, de creuser accueillera des poissons. Mais c'est une autre histoire !

    Mes nouveaux amis Mes nouveaux amis

    Ne croyez pas que je vais tout vous raconter d'un coup ;)


    15 commentaires
  • Voici un arbuste qu'il n'était absolument pas question de planter dans mon jardin de poche ni dans aucun autre jardin d'ailleurs. Je ne l'apprécie guère. Ses gros fruits rouges foncés ne me plaisent pas du tout.

    Sumac de Virginie

    Les jeunes tiges sont rouges et veloutées puis elles se lignifient avec l'âge. L'arbre peut alors allègrement atteindre 5 mètres de hauteur si les conditions de culture lui conviennent. Bof bof !

    En plus le Sumac de Virginie, puisqu'il s'agit de lui, peut devenir envahissant. Et puis le vilain est drageonnant. Si vous ne désirez pas être envahi, arrachez les drageons au fur et à mesure de leur apparition. A la fin de l'hiver, il faut le tailler pour supprimer tout le bois mort, mais aussi les branches qui se croisent à l'intérieur de l'arbre. Tout pour me déplaire vraiment !

    Sumac de Virginie

    Par contre, le Sumac de Virgine est bien rustique et rarement malade.  Il n'est pas difficile quant à la nature du sol pourvu qu'il soit bien drainé. Il se plaira en plein soleil alors  les couleurs automnales seront magnifiques.  C'est lorsque j'ai vu, dans mon jardin de la vallée des rois de la renaissance, ces couleurs sur son feuillage découpé que je suis en train de changer d'avis. Si l'on retire ses fruits affreux, il est tout de même très intéressant cet arbre.

    Quel est votre avis sur le Sumac de Virginie ?


    23 commentaires
  • Si dans mon jardin de poche, les cyclamens se faufilent là où ils le peuvent dans les massifs au milieu des vivaces. Dans le jardin dans la vallée des rois, ils peuvent s'étaler comme ils le souhaitent au pied des arbres. C'est charmant !

     Cyclamen

     Cyclamen

    Cyclamen

     Belle journée !


    11 commentaires
  • Devant la maison, vous vous souvenez ? Il y a une butte très années 70-80 avec des conifères ici. Certains sont beaux et je vais les conserver mais d'autres sont non seulement presque morts mais aussi assez laids. Hop ! je commence par le premier.

    Voici la chose que je trouve vraiment moche

    Je taille toujours

     Heureusement il est assez petit. Mais je mettrai tout de même une journée pour m'en débarrasser. Bien entendu j'ai voulu retirer la souche pour pouvoir faire une belle place pour y planter autre chose. Je suis comme mère nature, je n'aime pas le vide :)

    Il n'est vraiment pas beau

    Je taille toujours

     Je taille toujours

    Je l'ai eu ! Youpiii ! Vous avez vu au passage cette terre légère, un bonheur ! Je n'y serai jamais arrivé dans le cas d'une terre dure et lourde comme dans mon jardin de poche en Vallée de Chevreuse

    Je taille toujours

     Et voilà !

     Je taille toujours

    Alors vous verriez quoi sur ce bel emplacement ? Dites moi ?

    Je taille toujours

    J'en ai profiter pour retirer quelques pissenlits, liserons et autres indésirables sur cette butte qui ne manqueront pas de repousser dès que j'aurai le dos tourné

    A suivre...


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique