• Le long de ma petite rivière et autour de la mare en hiver c'est un joli fouillis d'herbes folles. Carex, Stipa, Ophiopogon, Miscanthus, Panicum, Pennisetum, Melica, Fétuque... Oh la la ! je m'y perds beaucoup et j'ai des difficultés à les reconnaître et à savoir les cultiver. Malgré mon ignorance, plusieurs de ces échevelées survivent chez moi.

    Fouillis d'herbes folles

    Je ne sais pas trop comment les entretenir. Je les coiffe de temps en temps avec les doigts pour retirer les épis fanés. J'ai des difficultés à savoir lorsque la graminée est vivante ou morte. Enfin si ! Lorsque l'une d'elles me reste toute entière dans la main et qu'effectivement elle n'a plus aucune racine et bien c'est qu'elle est morte. Dois-je les tailler ou pas ?

    Fouillis d'herbes folles Fouillis d'herbes folles 

    Stipa tenuifolia ou cheveux d'ange. 

    Une petite touffe de feuilles très fines, vertes au printemps, épis doux en été puis elle devient blonde en automne puis rêche en hiver.  40 à 50 cm. Je crois qu'il faut simplement peigner cette graminée pour retirer ce qui est fanée (bon c'est comme ça que l'une d'entre elles s'est retrouvé dans ma main). J'en ai a plusieurs endroit du jardin. Elle a l'air de préférer le soleil et rester au sec.

    Fouillis d'herbes folles Fouillis d'herbes folles

    Fétuque bleue 'Elijah Blue'

    Petite compacte et bleue acier, lumineuse au printemps. Grise argentée en hiver. Elle a bien résisté à la sécheresse et n'a pas l'air gêné non plus par la gadoue de l'hiver. Fleurit en épis eux aussi bleus au centre de la touffe. Je crois que celle ci doit se tailler fin février pour qu'elle redevienne jolie. 

     Fouillis d'herbes folles

    Carex 'Ice Dance'

    Je ne savais pas que c'était une petite graminée. Un couvre-sol persistant vert lumineux émarginé de blanc-crème. Cette graminée se propage par rhizomes et chez moi elle forme de belles touffes souples que je divise souvent. Je l'essaye partout. La floraison est très discrète. Ce carex supporte la concurrence racinaire des arbres et arbustes. Increvable !

    Fouillis d'herbes folles

    Ophiopogon hosoba kokuryu

    Je vous ai déjà parlé de cet Ophiopogon noir aux feuilles dressées que j'adore. Je ne sais pas si c'est une graminée mais cette vivace en a bien l'allure. Je n'ai pas encore vu ses fleurs en forme de clochettes de couleur lilas. Elle aime les zones ombragées, les sols drainant, légèrement acides. J'ai un peu peur qu'elle ne se plaise pas dans ma terre un peu lourde et très gorgée d'eau en hiver.

    Fouillis d'herbes folles

    Ophiopogon japonicus minor

    Une petite plante de 10cm qui se propage doucement. Elle est discrète mais toute ravissante. Elle reste toujours verte et se plait à mi-ombre dans un sol frais. Je ne l'ai pas encore vu fleurir ou alors je n'ai pas fait attention. Je ne m'en occupe pas. Elle se débrouille toute seule, je la vois toujours jolie. Je pense que je vais la tester un peu partout.

    Fouillis d'herbes folles

    Luzule des bois

    Il s'agit de la plante aux feuilles plus épaisses et vertes. J'ai dédoublée la plante mère après l'avoir déterrée. J'ai replanté des éclats un peu partout au jardin. Une increvable. Elle forme une grosse touffe dans les endroits ombragés du jardin. Elle apprécie l'humidité mais j'arrive à la conserver en été. Je retire les feuilles fanées et rèches à leur base. Elle fleurit en épis foncés 

    Fouillis d'herbes folles

    Quand aux grandes graminées, je n'y arrive pas. J'avais acheté une belle Calamagrostis brachytricha en automne 2018, elle était magnifique mais elle n'a pas survécu. Une belle déception. Je me contente des petites qui finalement sont plus adaptées à la taille de mon jardinet.

    Faites moi part de votre expérience. 


    10 commentaires
  • Il y a peu de temps que je m'intéresse au monde des fougères. Pour moi c'était ces grandes hampes vertes qui cachaient les vipères et autres bestioles dans les forêts et où il ne fallait surtout pas y mettre les pieds de peur de réveiller les bêtes. Brr !

    Lorsque l'on cherche des plantes d'ombre ou de mi-ombre on finit toujours par tomber dessus sans compter qu'il y a lors des fêtes des plantes des stands magnifiques qui forcément attire la curiosité. Regardez le site de la pépinière Les jardins d'écoute s'il pleut et avouez qu'il est impossible de ne pas craquer.

    Pour qu'elles se plaisent, il y a quelques petites choses à savoir et qui sont communes à toutes les fougères.

    - ne pas toucher aux racines au moment du dépotage, elles sont fragiles et il ne faut pas tenter de les démêler ou les couper

    - faire un bon trou de 3 fois plus que la motte et bien ameublir la terre du jardin avec du terreau

    - ne pas enterrer le collet. Il ne faut pas les enfoncer, les surélever c'est encore mieux et franchement ça m'arrange car creuser c'est pas toujours facile surtout au milieu des racines de mes vieux arbustes.

    - pailler avec des feuilles mortes et arroser. Le paillage permettra de garder les fougères dans une certaine humidité et leur évitera aussi d'être entouré d'herbes indésirables. Vous pouvez aussi choisir de les associer avec des plantes couvre-sol mais qui ne les étouffe pas.

    - pas de fumier, pas d'engrais juste un bon compost bien mûr sous le paillage au printemps

    Après pour les choisir et lorsque l'on débute ce n'est pas facile. Le monde des fougères est bien plus grand que je l'imaginais. J'ai pris conseille auprès de Anne-Marie et de Pierre Jean de la pépinière Ecoute s'il pleut et c'est aussi sur leur site que j'ai trouvé les informations sur mes fougères que je me suis appliqué à retranscrire.

    Voici celles que j'ai choisi et qui sont dans mon jardin. J'espère avoir retrouvé les étiquettes qui vont avec les fougères car vous le savez bien je ne suis pas savante. Si vous voyez une erreur surtout dites moi. Certaines m'ont été offertes par mes amis et j'en ai acheté d'autres. Je commence à avoir une jolie collection, je ne m'en rendais pas compte, elles sont un peu partout dans le jardin.

    Polypodium cambricum 'Prestonii'

    Cultivar élégant, à croissance lente, aux pennes vert clair, anguleuses, incisées et ondulées, donnant un aspect dense et frisé. Le rhizome est ramifié et traçant en surface. Pour sol drainant, humifère, frais, calcaire ou acide à l'ombre ou mi-ombre. Persistant. Hauteur : 25/30cm. Rusticité : -20°C. Densité : 8/m2

    Les fougères du jardin de Patou Les fougères du jardin de Patou

     Polystichum polyblepharum

    Superbe fougère de 50 à 60cm de haut, ronde et dense. Les frondes persistantes sont d’un vert lustré, couvertes d'écailles rousses. Les jeunes frondes apparaissent tôt au printemps et forment une pointe pendante caractéristique, avant de se déployer. C'est une espèce poussante et facile à cultiver en sol acide ou calcaire, humifère, humide, à l'ombre. Rusticité : -25°C. Densité : 2/m2.

    Les fougères du jardin de Patou 

    Dryopteris erythrosora

    Fougère dressée et aérée aux frondes brillantes, largement triangulaires. Les nouvelles frondes sont rouges puis se déroulent orangées pour virer au vert. Facile à cultiver, en massif, ou en sous bois, en sol frais, acide ou calcaire, à l'ombre. Persistante. Hauteur : 60/100cm. Rusticité : -25°C. Densité : 2/m2. 

    Les fougères du jardin de Patou

     Blechnum spican

    Fougère en touffe étalée, feuillage persistant vert foncé et lustré. Frondes stériles étroitement lancéolées, dentées, coriaces. Frondes fertiles, fines, en arrêtes de poisson, érigées au milieu. Se plaît en sol acide grossier, drainant, frais à humide, à l'ombre ou à mi-ombre. Hauteur : 30/50cm. Rusticité : -25°C. Densité : 5/m2.

    Les fougères du jardin de Patou

    Dryopteris affinis

    Fougère indigène formant une touffe robuste jusqu'à 1,20 m, très beau déploiement par ses crosses aux fortes écailles cuivrées. Grandes frondes persistantes, luisantes, bipennées. Pour talus, éboulis ombragés et sous-bois frais acides, tolère le calcaire . Rusticité : -30°C. Densité : 1/m2.

    Les fougères du jardin de Patou

    Polypodium vulgare

    Plante indigène des vieux murs, talus, escaliers, troncs d'arbres, se contente de peu de terre, épiphyte. Rhizomes charnus, ramifiés et traçants, en surface. Frondes coriaces, à limbe étroit, profondément lobé, vert foncé, brusquement terminé à l'apex, par une pointe longue. Les nouvelles frondes apparaissent au début de l'été. Pour sol humifère et drainant, acide ou calcaire, à l'ombre ou au soleil, suivant la région. Veillez à ne pas enterrer le rhizome lors de la plantation. Très bon couvre-sol. Persistant. Hauteur : 25/55cm. Rusticité : -35°C. Densité : 8/m2.

    Les fougères du jardin de Patou Les fougères du jardin de Patou

    Asplenium trichomanes

     Fougère des vieux murs, rochers, falaises assez humides, intérieur des puits, milieu ombragé. Rachis noir, frondes persistantes, pennées, étroites, disposées en rosettes denses. A planter en terrain calcaire ou acide, drainant, à l'ombre ou à mi-ombre. Hauteur : 5/20cm. Rusticité : -30°C. densité : 16/m2.

    Les fougères du jardin de Patou

    Asplenium scolopendrium 'Muricatum'

    Variété à frondes persistantes, étroites, finement crispées sur le bord. Elle aime les sols humifères calcaires ou peu acides, à l'ombre. Hauteur : 50cm. Rusticité : -30°C. Densité : 5m/2.

    Les fougères du jardin de Patou

    Si j'en trouve d'autres dans mon jardin et que je retrouve leur nom, je les rajouterai ici. Je sais que certaines ne se sont pas encore montrées, elles attendent des températures plus douces. Voilà un petit, non un grand monde, à découvrir. En hiver, les fougères ont vraiment leur place et animent le jardin.

    Connaissez vous bien les fougères ? En avez vous dans votre jardin ? Comment se comporte - t - elle ? Cela m'intéresse d'avoir votre retour.


    12 commentaires
  • Je dis Magnificum car je le trouve sublime. Mais je ne sais pas comment s'appelle ce géranium vivace.

    Ses feuilles sont joliment découpées. Sa fleur est rose avec un coeur blanc, il grimpe à 1,20 m environ et s'étale bien. En juin, il se faufile dans mon Acer palmacetum. Cela donne l'impression que le petit érable fleurit.

    Magnificum !

    Le voici aujourd'hui, il s'étale au pied de l'érable japonais et se pare de couleurs chaudes et flamboyante. C'est une merveille !

    C'est qui selon vous ?


    6 commentaires
  • Je regrette bien souvent de ne pas avoir assez de fruits au jardin. J'ai les fruits du prunier et quelques framboises mais je n'ai pas d'arbres ou d'arbustes qui me régalent. Ah mais pour les piafs, j'ai tout ce qu'il faut ! Après tout, moi, je peux bien aller au marché !

    Les Fruits du rosier 'Complicata' sont certainement les plus décoratifs de mon jardin de poche. Les piafs attendront qu'ils soient bien mûrs avant de les déguster. Et cette année la moisson est très belle.

    Mon rosier n'est pas malade. C'est parfaitement normal si ses feuilles soient tâchées en cette saison, ce sont ses couleurs d'automne. Les rosiers aussi ont le droit d'en avoir. On l'oublie et on voudrait les arracher. Je retirerai au printemps celles qui ne sont pas tombées. Je laisse faire.

    De jolis fruits

    De jolis fruits

    De jolis fruits

    Belle semaine !


    7 commentaires
  • Le Céanothe 'Gloire de Versailles' est un arbuste étrange.

    Alors que tous commencent à perdre leurs feuilles et à préparer l'hiver et bien lui fait une nouvelle floraison. Sa plus belle floraison est au printemps mais voyez il a décidé qu'après le 15 novembre c'était un beau moment pour fleurir une nouvelle fois. Il n'y a pas de concurrence. Aucune autre fleurs, plantes ou arbustes oseraient montrer un bleu si pâle en cette saison ou l'or, le jaune, l'orange même sont les couleurs reines.

    Il fait tout de même bien froid en ce moment mais bon il ne gèle pas. Un peu de neige c'est vrai mais 'est tout. J'espère donc qu'il ne va pas attraper mal. 

    Je taille le Céanothe en mars en même temps que mes rosiers. C'est assez pratique.

    L'heure du Céanothe L'heure du Céanothe L'heure du Céanothe

    Avez vous un Céanothe chez vous ? Fleurit-il en ce moment ?


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique