• Supercalifragilisticexpialidocious est le plus grand mot que vous ayez jamais entendu. Et que dire de Cardiospermum halicacabum ?

    Certainement le mot le plus rigolo pour une plante que vous ayez jamais entendu. Sous ce nom latin étrange, il y a le joli pois de coeur. Une vivace grimpante à feuillage persistant et découpé finement. Des petites fleurs très légères, blanc-crème avec une touche de vert et jaune, raffinées et délicates. Un vrai petit bijou pour jardin. Puis les fleurs se transforment en coeur.  Adorable !

    C'est Charlotte (le jardin du chat vert) qui m'as offert une bouture au printemps dernier. Je l'ai regardé grandir avec curiosité tout l'été. Un ravissement !  A l'intérieur des coeurs-capsules oranges, qui ressemblent aux physalis, se trouvent 3 graines décoratives, de la taille d'un pois, noires avec une tache en forme de cœur blanc. Je vais essayer de récolter quelques graines.

    Cardiospermum halicacabum  Cardiospermum halicacabum

    Cardiospermum halicacabum Cardiospermum halicacabum Cardiospermum halicacabum

    Cardiospermum halicacabum Cardiospermum halicacabum

    Cardiospermum halicacabum 

    Wikipidia me dit (car je ne suis pas savante !) que "les feuilles et les tiges sont riches en flavonoïdes, tanins, alcaloïdes et saponines qui font mousser l'eau et permettent de nettoyer la peau mais aussi le linge. En médecine traditionnelle, le pois de cœur est reconnu pour ses propriétés anti-inflammatoires et antiprurigineuse, notamment utiles dans le traitement des rhumatismes, des voies respiratoires, de l'appareil urinaire et génital ainsi que dans les troubles digestifs. On lui reconnait également des vertus apaisantes et calmantes en dermatologie en cas d'eczéma, de démangeaisons, de prurits et de rougeurs diverses."

    Merci Charlotte pour cette belle découverte !


    4 commentaires
  • C'est une belle année pour mes fougères. Dénichées sur les fêtes des plantes, en forêt ou offertes par mes amies, elles m'enchantent de plus en plus.

    Je ne sais pas ce que vous en pensez ? Mais moi je leur trouve un petit côté mystérieux. C'est peut être parce que je ne les connais pas encore. Les étiquettes dans mes coins d'ombre sont souvent déplacées par mes petits amis du jardin. Qu'ils soient à plumes ou à poils, les farceurs les jettent, les piétinent, les volent même. Si si je vous assure ! J'en ai surpris un la main dans le sac (enfin le bec sur l'étiquette) mais je ne le (la) dénoncerai pas.

    Tout ça pour vous dire que je ne vous donnerai pas le nom de mes fougères. Ce que je peux vous dire c'est que je les choisis le plus souvent persistantes et aimant l'ombre ou la mi-ombre. 

    Le monde des fougères est très vaste et j'y perds mon latin. Heureusement il y a des pépiniéristes spécialisés dans le domaine qui peuvent nous aider à bien choisir. Mes chouchous se sont "Les jardins d'écoute s'il pleut" à St Michel le Cloucq (85) et la Pépinière "Le Monde des fougères" à Roquefort les pins (06). 

      

      

     Elles sont très faciles à associer, luzule odorante, lierre, géranium... Rajoutez quelques cyclamens, des bulbes de petits narcisses pour le printemps et mélangez les avec des hostas (si vous n'avez pas de baveux) et quelques hortensias. Au pied des arbres, le long d'un mur, dans un massif même avec de belles vivaces. 

    Donnez moi des idées, Dites moi quelles associations avez vous réussies dans votre jardin. 


    9 commentaires
  • Ma viorne (Viburnum opolus) ne s'est jamais si bien portée. Elle a apprécié les pluies et ses fruits sont bien rouges et plus nombreux que les années passées. Ses feuilles bien vertes luisent et tranchent avec ce qui pourraient être de délicieuses gourmandises.

    Tentantes !? non non ! ne vous fiez pas à leur beauté. Les baies de la viorne sont toxiques. Ce n'est que lorsqu'elles seront bien noires cet hiver que la grive, si et seulement si il n'y a rien d'autres à se mettre sous le bec, viendra en manger quelques unes. Les petits passereaux ne les regarderont même pas.

    Si vous êtes un humain, n'y touchez pas non plus ! 

     

     

    Belle journée !


    3 commentaires
  • Dans mon jardin de poche, j'ai plusieurs origans. Ils sont très faciles à cultiver et ils se plaisent dans ma terre. Ils préfèrent le soleil et une terre sèche mais finalement j'ai l'impression qu'ils acceptent un peu tout. Je suis même étonnée de les voir fleurir cette année alors que nous avons un été bien humide en Vallée de Chevreuse.

    Celui-ci c'est l'Origanum dictamnus. Je l'ai planté en automne 2018. Jusqu'à présent il n'avait fleuri que très timidement et je ne le voyais pas dans mon petit fouillis. Il commence à s'épanouir. Comme beaucoup d'origans, le feuillage persistant est aussi intéressant que la floraison. je les achète autant pour l'un que pour l'autre.

    Par contre, au niveau gustatif, l'origan de Crète ou dictamne de Crète n'est pas très aromatique. Qu'importe, je lui pardonne tant je le trouve joli avec ses petites feuilles rondes, douces et grises et ses fleurs rose-mauve retombantes. J'espère qu'il va s'étaler un peu plus.

    origanum dictamnus

    origanum dictamnus origanum dictamnus

    Ma petite collection s'agrandit doucement.

    Origanum rotundifolium 'kent beauty'

    Origanum dictamnus

     Origanum 'Norton Gold' et Origanum vulgare

    Origanum dictamnus Origanum dictamnus

     En avez vous d'autres ?


    11 commentaires
  • Voilà une jolie surprise qui pousse dans un petit creux de mon joyeux fouillis. C'est Sophie qui a réussi le semis à partir de graines offertes par Lo et bien sûr un petit pot est tombé dans mon jardin. Merci les amies.

    Nous pensons qu'il s'agit d'une Scabiosa atropurpurea 'Salmon Queen' mais comme nous ne sommes pas certaine de son petit nom, nous l'avons appelée Salmon 'Lophie' ;)

    Elle est encore ébouriffée mais elle est tellement jolie ainsi, à peine réveillée de son long sommeil, que je n'ai pas pu résister à vous la montrer. Son rose très légèrement saumoné est vraiment très doux. C'est une chose qui semble bien précieuse alors que nous savons que les scabieuses sont bien résistantes. Je vais essayer de récolter les graines de ma belle pour ne pas la perdre dans mon fouillis végétal.

    Au creux de mon fouillis

    Avez- vous une idée de compagnes pour la mettre en valeur ?


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique