• Finies les vacances dans l'Ariège, je suis rentrée dans mon jardin de poche dimanche dernier. Il a fait chaud sur la route, bien plus que sur les chemins de Mirepoix.

    Arrivée dans mon jardin de poche, je constate avec tristesse que j'ai perdu beaucoup de semis que je bichonnais depuis mars et aussi quelques boutures pleines de promesses. Les jeunes arbustes font grise mine, les chrysanthèmes et les asters ne seront pas aussi beaux que prévu à l'automne. Des feuilles mortes jonchent le sol. Déjà ! La pelouse est grillée bien sûr. Je vais arroser tout mon petit monde en souffrance et voir ce que je peux sauver.

    Et puis il y a cette petite chose, là bien à l'abri du soleil, qui s'enroule sur la gloriette. Oh elle n'est pas bien haute ! Elle n'aura pas l'envergure rêvée mais rien que cette petite chose me donne le sourire et me parle d'espoir. Ses feuilles sont fraîches, sa fleur est comme du papier de soie précieux.  C'est une ipomée tout simplement. Un semis réussi que j'ai planté à la fin du printemps. 

    C'est merveilleux ! c'est de la magie ! Quelle est ravissante ! 

      Dans la chaleur de l'été

    A son pied des pots d'une autre survivante, une Cuphea hyssopifolia, un autre semis que je n'ai pas encore planté mais je sais qu'à cet endroit cette étoile du Mexique se plaira. Je vous en reparlerai sans doute si la plante continue sa croissance car il s'agit en fait d'un bel arbuste persistant. 

    Dans la chaleur de l'été

    Je suis heureuse de retrouver mon jardin et je vais soigner ses blessures. Les pluies arrivent. 

    Belle journée !


    9 commentaires
  • Cette année toutes les roses ont fleuri très tôt et toutes d'un coup. Une vraie explosion et puis un petit tour et elles s'en sont allées. Mais en regardant attentivement le jardin, je m'aperçois que certaines remontent déjà. Ce n'est pas l'explosion de fin mai mais c'est une promesse d'un été plus fleurit que je ne pensais.

    Voici quelques roses de juillet dans mon jardin de poche qui semblent accepter la sécheresse 

    'Feu follet' s'ouvre et se referme selon le temps qu'il fait, ce qui lui permet probablement de se protéger. Sa couleur aussi varie. On ne se lasse jamais avec un rosier comme lui. Toujours étonnant et gracieux.

    Roses de Juillet

    'Aquarelle' aime sans aucun doute la chaleur car il est plus beau en ce moment que le mois dernier. Les premières roses fanées qu'il m'en offre déjà d'autres. Ce rosier, toujours dans son grand bac,est vraiment magnifique. La taille que je lui ai faite en mars semble lui avoir convenu. Le feuillage est bien sain.

    Roses de Juillet

    'Pâquerette' le rosier est malingre chez moi mais inlassablement il fleurit en petit bouquet délicieux au bout de ses branches alanguies. Cela lui donne un certain charme. Il en aurait davantage s'il s'étoffait un peu ou alors je dois lui donner des compagnes qui le mettent en valeur mais j'ai peur de l'étouffer.

    Roses de Juillet

    'Lili d'Amour'  forme un bouquet ravissant de petites fleurettes. Les roses fanées se mélangent aux nouvelles dans de jolies nuances de rose, vert et blanc. Romantique ! L'arbuste se comporte très bien cette année. Sa forme est plutôt érigée chez moi, ces longues tiges sont bien fortes. Son petit feuillage en forme d'amande est sain. 

    Roses de Juillet

    C'est reparti pour Rose de Rescht ! Mais je ne vous étonnerai pas en disant que ce rosier est une merveille dont il est impossible de se passer. Une valeur sûre quelque soit le temps qu'il fait. En plus son feuillage n'a pas la moindre tâche

    Roses de Juillet Roses de Juillet

    Toujours malade mais toujours fleurit jusqu'aux gelées, 'Baby boomer' mon mini rosier acheté pour faire un panier. Planté depuis 6 ans déjà, il a toujours été ainsi. Je le laisse et je l'oublie. Toutefois ces petites roses pimpantes sont adorables en mini bouquet.

    Roses de Juillet

    'Gruss an Aachen' se comporte très bien aussi cette année même si ma taille a été beaucoup trop sévère pour lui en mars. Je penserai à le laisser tranquille l'année prochaine pour qu'il soit beaucoup plus beau.

    Roses de Juillet

    Comme chaque année 'Féérie The Fairy' est magnifique. Je coupe une branche de roses fanées et hop il est pousse une autre tout aussi lourde de fleurs. Plus je le taille et plus il est beau. Sa pause est toujours de très courte durée et il m'offre toutes les fleurs que je souhaite pour mes bouquets. Une valeur sûre mais il faut lui prévoir de la place, il prend ses aises très facilement. Un couvre-sol géant chez moi. Rien ne pousse dessous pendant sa floraison.

     Roses de Juillet

    J'ai vu que 'Sourire d'Orchidée', 'Rush', 'Ghislaine de Féligonde', 'Auberge de l'Ile' 'La tine d'Amour', 'Ti puce d'Amour', 'Blush Noisette' m'offraient les premiers bouton d'une remontée. Finalement oui oui mon jardin va être fleurit en juillet. Je suis super contente. Les vivaces quand à elles souffrent bien plus mais pour le moment je n'ai pas de perte à déplorer et cette nuit il a plu un petit peu. De quoi faire du bien au moral ! 

    Et chez vous ?


    4 commentaires
  • Vous vous souvenez peut être qu'en février dernier, je suis montée au premier étage de la maison pour vous montrer mon jardin de poche vu d'en haut. Nous étions encore en hiver et les massifs venaient d'être redessinés. Je venais de les grignoter, telle une petite souris, pour pouvoir faire quelques plantations supplémentaires. Le terrain était une pataugeoire. De la gadoue, de la boue partout.

    vue d'en haut re-suite

    En ce joli mois de mai, la végétation a quelques semaines d'avance et c'est maintenant que mon jardin de poche croule sous les roses. Le paysage a complètement changé. C'est un des mois le plus beau de l'année. C'est l'opulence avant que la chaleur de l'été.

    De gauche à droite : La viorne a terminé sa floraison, elle abrite maintenant les bébés mésanges qui piaillent sans cesse pour recevoir la béquée de leurs parents. La masse blanche que vous voyez ensuite et bien c'est le rosier liane sur sa gloriette, 'Félipe Kisfgate' dans toute sa splendeur. A son pied la petite mare de mes thé-o, les poissons. Puis le massif du milieu avec ses 3 rosiers 'Complicata', 'Clio' dont je vous ai parlé hier et 'Cornélia'. Vous voyez que le massif du milieu est sous l'une des grandes branches du conifère. D'en haut on ne voit pas le grand deutzia qui est en fleur en ce moment. Puis derrière la table blanche, le massif du prunier taillé en boule et à son pied, en fleurs, 'Jardin de Granville', 'Isabelle et le Magicien d'Oz' et 'Rose de Rescht'. Tout à droite on aperçoit 'Rush' et 'Sourire d'Orchidée'. De cette fenêtre, je ne peux voir que ce petit bout. Et au premier plan, près de la fenêtre, c'est 'Gites de France' qui est sublime cette année.

    vue d'en haut re-suite

    Je fais quelques zoom pour vous montrer quelques détails vu d'en haut.

    vue d'en haut re-suite vue d'en haut re-suite vue d'en haut re-suite

    D'une autre fenêtre, on peut voir un peu mieux 'Sourire d'Orchidée'. Le coussin vert doré c'est tout simplement l'origan 'Norton Gold'. Tout proche de l'origan, es petits points roses c'est 'La Tine d'Amour'. Sous 'Gites de France' et bien c'est tout simplement un laurier sauce qui prend ses aises et que je taille très fort chaque année.

    vue d'en haut re-suite

    Belle journée !


    8 commentaires
  • Sous le soleil du printemps, je joue avec les ombres et les lumières. La lumière touche les couleurs qui s'étalent en taches autour des végétaux à la manière des peintres impressionnistes.

    Voyez la belle palette de couleur, comme le soleil-peintre sait si bien l'utiliser pour sublimer les fleurs du jardin. Clic clac ! il me reste à essayer de saisir l'instant magique. Pas simple du tout !

    Un ami m'a dit un jour "tu ne dois pas photographier le sujet, mais la lumière". J'essaye encore et encore. Saisir la lumière, capter l'âme de la plante, son aura, sa beauté, son relief, ses rondeurs. J'ai toute la saison pour essayer. La lumière du printemps est si belle. Il faut en profiter.

    Sous le soleil  Sous le soleil, le printemps  Sous le soleil, le printemps

    Si certains jardiniers préfèrent présenter les végétaux sur fond noir, moi je préfère les présenter enveloppés, baignés de lumière. Je veux pouvoir sentir la douceur du soleil de printemps caresser les pétales comme je le sens sur ma joue. Le végétal devient tissus soyeux comme de la soie ou du velours. Cela me rend joyeuse ! Qu'importe si je ne réussi pas, l'important est la joie que cette quête procure. 

    Sous le soleil, le printemps

    Sous le soleil, le printemps Sous le soleil, le printemps Sous le soleil, le printemps

     A vous d'essayer ! 


    11 commentaires
  • Le week end a été encore une fois venteux et pluvieux dans la Vallée de Chevreuse. Il y a eu de la neige et aussi de la grêle. Je ne suis sortie que pour faire quelques photos lors d'une timide éclaircie. La terre est collante, amoureuse, boueuse. Il faut faire attention de ne pas glisser. Impossible de jardiner dans mon jardin de poche sans tout abîmer.

    Ti'bout de feuille

    Toute cette eau du ciel semble beaucoup plaire à mes végétaux, la douceur des températures également. Le forsythia est en fleurs depuis un moment déjà. Il va être trop tard pour tailler les rosiers. Il me restait Fée des neiges à tailler, mais impossible de mettre l'échelle, elle s'enfonce. Il va être hirsute, ce n'est pas grave. Je le taillerai après sa première floraison.

    Ti'bouts de feuille

    Sur tous mes arbres, arbustes, rosiers il y a pleins de ti-bouts de feuille. Le début du commencement de tout. J'aime ce moment. Cela va un peu trop vite toutefois. Le prunus incisa 'Kojo no Maï' a commencé sa floraison, il ne m'en veut pas de l'avoir déplacé à la mi-ombre l'automne dernier, il grillait au soleil. Il est encore petit. J'ai dû mal à imaginer que même s'il est nain, il devrait faire 2m adulte. Ce ne sera sans doute pas le cas chez moi car il y a moins de place là où j'ai dû le planter.

    Ti'bout de feuilles  Ti'bout de feuilles

    J'ai taillé les rosiers, il y a deux semaines et pourtant, déjà, les ti-bouts de feuille poussent partout

    Ti'bout de feuilles

    Ti'bout de feuilles  Ti'bout de feuilles

    Sur la gloriette, le rosier liane Félipe Kifsgate montre des ti'bouts de feuille

    Ti'bout de feuilles Ti'bout de feuilles

    Spirée, Deutzia, lila, sambucus, groseillier à fleurs... c'est à qui sera le premier à se réveiller

    Ti'bout de feuilles Ti'bout de feuilles

    Ti'bout de feuilles Ti'bout de feuilles

    Ti'bout de feuilles Ti'bout de feuilles

    Même sur mes arbustes en pot, des ti'bouts de feuille poussent partout 

    Ti'bout de feuilles Ti'bout de feuilles

     Ti'bout de feuilles

    Dehors, neige, pluie, vent... mais rien n'arrête le printemps. La jardinière est-elle prête à sortir de son hibernation ? 

    Il me semble qu'il n'y a pas eu d'hiver. A peine les feuilles tombées et les voilà qui repoussent. Même néné mon petit-n'hérisson n'a pas beaucoup dormi cette année. Il faut que je guette les premiers baveux qui ne vont pas tarder à venir manger ces ti'bouts de feuille. 

    Bonne semaine.


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique