• Sur les chemins de Mirepoix

    Je vous ai laissé une semaine. Ce n'était pas vraiment prévu mais l'appel du pays de Mirepoix a été le plus fort.

    Chaque année, je prends mes vacances en septembre. Mais cette année, exceptionnellement, c'est en ce moment, en plein mois d'août, que j'ai pris un peu de repos. Je suis de retour dans mon jardin de poche et avant de pleurer sur mes semis perdus et mes boutures grillées pendant mon absence, je vais vous montrer quelques images rafraîchissantes du beau pays des parents de Gilles où je me ressource.

    Du vert, des fleurs, des rivières, des lacs, des montages, des chemins tortueux, de belles maisons, du mystère aussi, l'Ariège est une région fantastique et tout particulière le pays de Mirepoix. Mais chut ! j'aime les vacances tranquilles hors des sentiers battus et surtout surtout sans la foule des touristes alors ne répétez à personne qu'ici j'y suis bien.

    Je vous emmène cette semaine sur les chemins de Mirepoix.

    Il fût un temps que je n'ai pas connu mais dont les anciens se souviennent où il existait une ligne de chemin de fer qui desservait tous les petits villages du pays de Mirepoix. Les ariégeois étaient reliés les uns aux autres et étaient finalement bien moins isolés qu'aujourd'hui. De Mirepoix on pouvait prendre le train pour aller visiter sa famille à Chalabre ou à Camon ou encore à Lavelanet jusqu'à Monségur (=65Km de voie verte). Aujourd'hui il faut la voiture et les anciens regrettent ce temps où l'industrie du savon ou du tissus faisait vivre le pays. Le tourisme a remplacé l'industrie.

    Ainsi la ligne de chemin de fer a été abandonnée et les rails ont disparu. Il demeure un très beau chemin de randonnée que l'on peut prendre à pied ou en vélo et que les touristes n'empruntent pas beaucoup. Même au mois d'août, on peut s'y promener tranquillement et ramasser des prunes, des mûres et des figues sur le chemin.

    Nous quittons les dernières maisons du village et traversons les champs de tournesols.

    Sur les chemins de Mirepoix

    Sur les chemins de Mirepoix

    Devant nous le grand chemin,

    Sur les chemins de Mirepoix

     Sur les chemins de Mirepoix

     nous offre ses merveilles, linaires, roseaux, saponaires, fougères, chardons, clématite....

    Sur les chemins de Mirepoix Sur les chemins de Mirepoix Sur les chemins de Mirepoix

    Sur les chemins de Mirepoix

    Sur les chemins de Mirepoix

    Sur les chemins de Mirepoix Sur les chemins de Mirepoix Sur les chemins de Mirepoix

     Sur les chemins de Mirepoix

    J'aime les meules aux couleurs blondes 

    Sur les chemins de Mirepoix

    Sur les chemins de Mirepoix Sur les chemins de Mirepoix

     Bleuet

     Sur les chemins de Mirepoix

     Origan

    Sur les chemins de Mirepoix

     Sur les chemins de Mirepoix

    un vieil ancêtre porte bonheur près d'une maison en ruine. Quelle est son histoire ? Je ne sais pas

    Sur les chemins de Mirepoix Sur les chemins de Mirepoix

     Scabieuses

     Sur les chemins de Mirepoix

     Sur les chemins de Mirepoix

    Sur les chemins de Mirepoix Sur les chemins de Mirepoix 

    Sur les chemins de Mirepoix

    Il y a des choses curieuses sur ce chemin ?

    Sur les chemins de Mirepoix Sur les chemins de Mirepoix

    A suivre.... Bonne journée


  • Commentaires

    1
    Marie-Elisabeth
    Lundi 10 Août à 14:39

    Bonjour Patou,

    Heureuse de te retrouver car je m'inquiétais. Aucune nouvelle publication sans prévenir? Me voilà rassurée et je t'envie car l'endroit me semble bien paisible. Tout ce qu'il faut en cette année si troublée et troublante.

    Le jardin a souffert et souffre encore. 33° à cette heure où je t'écris mais le thermomètre a monté jusqu'à 42°. Du jamais vu dans ma Belgique!

    Je crains le retour à des températures humaines car c'est à ce moment-là que les dégâts apparaissent. Mais je me réjouis de ce qui résiste tout en me posant beaucoup de questions quant à l'avenir de nos jardins.

    Bon retour sur le web et au plaisir de te lire.

      • Lundi 10 Août à 16:35

        Chaque année je me pose la même question comment trouver des plantes qui résistent aux étés secs et aux hiver trop humide où ma terre craquelée l'été devient un marécage. Je devais continuer ma recherche d'increvables ce printemps mais je n'ai acheté que peu de plantes à cause des conditions sanitaires. J'attends quelques jours avant de faire le compte des plantes disparues et je pense que ce ne sera qu'au printemps prochain que le chiffre sera exact. C'est désespérant. Bisous

    2
    Marie
    Lundi 10 Août à 15:37

    bjr, quelle joie de se ressourcer auprès de la nature,dans un belle région, en plus si vous y avez des attaches c'est encore mieux. Avant je prenais mes vacances en septembre, mais changement d'emploi et retour aux vacances obligées en Août, je ne sors pas trop chaud, le jardin est grillé, la pelouse du foin, et rares roses qui s'obstinent à fleurir sèchent avant de faner. Si je la connaissais je ferai la danse de la pluie. bonne journée.

     

      • Lundi 10 Août à 16:36

        Ah Marie je la ferai avec toi. J'attends les orages de fin août avec impatience en espérant qu'ils arrivent. Bisous

    3
    Mardi 11 Août à 06:21

    j'aime ces moments là

    je sais que les semis et les boutures sont vraiment compromises

    4
    Danielle Ara
    Mardi 11 Août à 08:45

    Un séjour bien agréable dans cette jolie région que tu affectionnes tant. Que la campagne est belle ! Cette semaine a dû vous faire un bien fou. Les jardins souffrent et les potagers aussi. Devrons-nous mettre des cactus dans nos jardins, prochainement ? À la radio ils indiquaient que dans peu de temps, 45 degrés seraient la norme pour les prochains étés. Que faire lorsque, comme moi, l’on n’aime pas la chaleur ? Vivre confiné dans son logement n’est pas drôle

    5
    Danielle Ara
    Mardi 11 Août à 08:45

     Vivre confiné dans son logement n’est pas drôle

      • Danielle Ara
        Mardi 11 Août à 08:46

        et le désert est à nos portes, LOL

    6
    arsenic
    Mardi 11 Août à 10:19
    contente de vous revoir, des vacances ça fait du bien au moral et il en faut cette année au jardin il y a plein de parasols qui protègent les hortensias, mais il a beaucoup de dégâts bon retour dans votre jardin de poche
    7
    Carole Tahar
    Mardi 11 Août à 14:48

    Helloooooooooooooooooo! Patricia! (t' es loin!)

    Un été sans un seul tournesol ne serait pas un été!

    Surtout ne jamais toucher ou déplacer un fer à cheval, on nuirait aux voeux de celui ou celle...ou ceux qui espèrent encore...(si on y croit, évidemment).

    Bises,

    Carole.

    8
    evapetitcoeur
    Mardi 11 Août à 22:17

    J'aime bien Mirepoix et l'Ariège, compliqué de quitter son jardin car il souffre même avec l'arrosage ! Bises. C

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :